Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Vitsumbi et Kibirizi seraient toujours sous contrôle du M23 malgré les annonces officielles.

Contrairement à ce qui a été déclaré par le ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, jeudi 16 mai dernier, les cités de Vitshumbi et Kibirizi demeurent sous contrôle des rebelles du M23. Des sources locales pensent qu’il y a eu un malentendu lors de la communication de Patrick Muyaya, qui avait affirmé que le ministre de la Défense, Jean Pierre Bemba, avait notifié au conseil des ministres que ces localités étaient passées sous contrôle de l’armée loyaliste.

« Le vice-premier ministre et ministre de la Défense nationale est revenu sur la situation opérationnelle dans l’Est de la RDC. Il a notamment annoncé l’offensive et la reprise par les FARDC des positions occupées par l’armée rwandaise dans les localités de Kibirizi et Vitshumbi. Ces actions des forces armées de la RDC vont se renforcer davantage », avait déclaré le ministre Patrick Muyaya.

Manuko Nguka Patrick de l’ASBL Badilika, qui suit de près l’évolution de la situation sécuritaire dans le Rutshuru, affirme que l’ennemi est encore présent dans ces localités, tout en encourageant les avancées signalées sur le terrain en faveur des forces armées de la RDC :

« Nous pensons qu’il y a une mauvaise information que notre gouvernement a publiée. Selon nos sources sur le terrain, les rebelles du M23 sont encore présents dans ces localités. Nous saluons les efforts du gouvernement qui visent à rétablir la paix et la sécurité. Nos FARDC ont avancé de quelques kilomètres du côté du PNVi. »

Selon Patrick Muyaya Katembwe, ministre de l’Information et de la Communication et porte-parole du gouvernement congolais, le vice-premier ministre et ministre de la Défense congolais avait annoncé la reconquête par les FARDC et leurs alliés de Kibirizi et Vitshumbi, deux cités situées en territoire de Rutshuru.