Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Report des élections de gouverneurs dans le Nord-Kivu et Mai-Ndombe en R.D.C

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a officiellement annoncé le report des élections des Sénateurs, Gouverneurs, et Vice-gouverneurs dans les provinces du Nord-Kivu et de Mai-Ndombe. Cette décision, rendue publique ce dimanche 4 février 2024, est motivée par la montée de l’insécurité dans les territoires de Rutshuru, Masisi (Nord-Kivu), et Kwamouth (Mai-Ndombe).

La CENI justifie ce report en indiquant que l’insécurité a sérieusement perturbé l’enrôlement des populations de ces régions, les privant ainsi de grands électeurs nécessaires à la tenue des élections.

Les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, toujours soumises à l’état de siège depuis mai 2021, ne verront pas non plus les élections des Gouverneurs et Vice-gouverneurs organisées. Quant à la province de l’Ituri, où les élections des députés provinciaux ont eu lieu en décembre 2023, elle sera uniquement concernée par les élections sénatoriales.

La CENI, conformément à son calendrier réaménagé, a convoqué l’électorat le 1er février pour les élections des Sénateurs, Gouverneurs, et Vice-gouverneurs. Les Bureaux de Réception et de Traitement des Candidatures (BRTC) sont opérationnels depuis le 2 février, avec une période de 15 jours pour le dépôt des candidatures.

Les dates clés à retenir incluent l’identification et l’enrôlement des électeurs du 1er au 20 juillet 2024, la convocation de l’électorat le 18 juillet, l’ouverture des bureaux de traitement des candidatures du 19 juillet au 7 août, et le scrutin direct des députés nationaux et provinciaux le 5 octobre 2024.

Par ailleurs, la première session extraordinaire des conseils communaux se tiendra le 6 février prochain dans toutes les communes de la RDC qui ont été concernées par les élections municipales. Cette annonce a été faite par le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi, dans un télégramme rendu public le weekend dernier.

Conformément aux instructions du Vice-Premier Ministre, c’est le chef de bureau de la commune qui doit convoquer et présider la séance d’ouverture de la session, en accord avec la loi organique portant composition, organisation et fonctionnement des entités territoriales.

Il est à noter que c’est la première fois que des élections municipales ont lieu en RDC, dans les chef-lieux des provinces, les 20 et 21 décembre 2023, depuis l’époque du « Zaire ». À la suite de la publication des résultats provisoires, la ville de Goma a élu ses représentants pour les deux communes qu’elle compte. Onze conseillers municipaux ont été élus dans la commune de Karisimbi, et onze autres dans la Commune de Goma.

Magloire MUTULWA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *