Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Journée électorale à Goma : Problèmes techniques et frustrations des électeurs

Comme prévu, les citoyens de Goma ont voté pour les candidats de leur choix à la présidentielle, aux législatives nationales et provinciales ce mercredi 20 décembre. Presque partout, le vote s’est déroulé normalement. Cependant, certaines machines n’ont pas bien fonctionné, et certains électeurs n’ont pas trouvé leurs noms sur la liste des votants, par exemple, au complexe scolaire les Volcans, près du cercle sportif. Ce centre a été délocalisé du complexe scolaire la pépinière, perturbant quelque peu les électeurs qui s’étaient présentés sur le site dès 6 heures.

Dans d’autres centres, comme au centre Zanner, plusieurs personnes déplorent la lenteur des opérations. Le chef de centre estime que cela est dû au fait que la plupart des votants ne sont pas habitués au dispositif de vote. Une femme fatiguée déclare avoir quitté Ndoso jusqu’au centre de vote du complexe scolaire la CONCORDE, mais elle risque de ne pas pouvoir voter.

Au centre des Scouts, dans le quartier Kasika, le souci était celui des observateurs. Par ailleurs, à Nyiragongo, au centre de vote de Kanyaruchinya, le vote a commencé à 9 heures, bien qu’il soit prévu pour 6 heures du matin. Le responsable du centre précise que cela est dû au déploiement tardif des matériels, dont la mise en place a pris du temps, ce qui indigne un jeune garçon trouvé devant le centre.

10 machines de vote DEV (Dispositif d’Enregistrement des Votes) prévues pour les opérations de vote à l’école primaire Vweteta, au village Vweera, dans les périphéries de la ville de Butembo, ont été brûlées par des jeunes électeurs en colère ce jour du vote. Les manifestants se sont soulevés contre le retard constaté dans le début des opérations au niveau du centre, informe Claude Karondwa, témoin de l’événement.

Face à tous ces petits désagréments organisationnels, le gouverneur de province rassure que tout va se passer dans le calme. C’était juste après sa ronde dans certains centres à Goma et à Nyiragongo.

En Ituri, les déplacés de guerre du quartier Mudzipela dans la ville de Bunia ont saccagé des bureaux de vote ainsi que des machines de vote de la Ceni ce mercredi 20 décembre. À la base, une décision prise par la CENI leur demandant d’aller voter dans le territoire de Djugu, alors que ces derniers se sont fait enrôler à Bunia dans le territoire d’Ituri. Cette situation a créé une panique au sein de cette population qui implore l’intervention des autorités pour apaiser les tensions. Notons que plusieurs coups de feu ont été entendus pour disperser cette population en colère.