Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Retrait progressif de la MONUSCO : La fermeture du sous-bureau à Lubero marque une nouvelle étape

La Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation en République démocratique du Congo, la MONUSCO, a fermé, mardi 26 décembre, son sous-bureau en territoire de Lubero. L’agglomération de Mulo a servi de cadre pour le déroulement des activités de fermeture de cette base en présence des autorités politico-administratives et de la population de cette entité. Le chef de bureau de la MONUSCO Beni-Lubero, Josias Obat, indique que la Mission onusienne garde de bons souvenirs avec les agents de l’administration publique ainsi que la population de Lubero :

« Je garde de très bons souvenirs de Lubero, et je crois que les œuvres que nous avons laissées ici vont continuer et durer. Le départ, la séparation d’aujourd’hui est vraiment difficile, mais cela ne veut pas dire que nous coupons les liens complètement. La Mission va rester à Beni, et à partir de Beni, on va continuer à collaborer avec les partenaires que nous laissons ici. »

Pour l’administrateur militaire du territoire de Lubero, le colonel Alain Kiwewa, l’heure est venue de prendre en charge la sécurité, avec le départ de la MONUSCO :

« C’est normal que cette population puisse regretter le départ de la MONUSCO. Néanmoins, nous, en tant que Congolais, je pense qu’il est temps maintenant de réfléchir : la MONUSCO a fait sa part, nous devons faire aussi la nôtre. Donc, nous devons faire un effort pour que nous puissions maintenant sécuriser et stabiliser notre entité, et plus particulièrement le territoire de Lubero. »

Cette fermeture s’inscrit dans le cadre du retrait progressif de la MONUSCO en République démocratique du Congo.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *