Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

R.D.C: Renouvellement du mandat de l’EAC au Nord-Kivu malgré les critiques

Le mandat de l’EAC a été renouvelé le mardi 5 septembre pour trois prochains mois dans la province du Nord-Kivu. Ce renouvellement a été décidé lors du sommet de l’EAC à Nairobi en début de semaine. Cela, malgré les critiques des autorités congolaises et même de la société civile sur l’inefficacité de cette force à mettre fin à l’activisme du M23. L’association congolaise pour la défense des droits humains Badilika dit regretter la prorogation du mandat de la force régionale de l’EAC. Pourtant, sur le terrain, le bilan de cette force régionale est largement négatif par rapport à sa mission, celle d’éradiquer les groupes armés rebelles, y compris la rébellion du Mouvement du 23 Mars.

La prolongation de la durée de cette mission jusqu’au 8 décembre 2023 surprend la population de Rutshuru, de Masisi et même celle de Goma, qui manifestait contre l’inefficacité de cette mission à l’Est du pays, au Nord-Kivu. Malgré son arrivée, la situation est passée du mal au pire dans la zone, comme on peut le lire dans un communiqué datant du 6 septembre.

Notons que BADILIKA DROITS HUMAINS demande au gouvernement congolais une discussion sincère sur la question du M23 et de l’EAC avec la société congolaise, d’accélérer ses stratégies de restauration de son autorité dans les parties sous contrôle du M23, en mettant l’accent sur l’option militaire, et demande à l’EAC de faciliter le trafic Goma – Kiwanja – Lubero et le plan de cantonnement de tous les rebelles en Ouganda ou au Kenya, et non pas sur le terrain congolais, afin d’éviter des incidents qui pourraient créer une nouvelle violence.