Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Réseaux sociaux : Les blagues ethniques à Goma, une source d’inquiétude

Certains habitants de la ville de Goma font part de leur préoccupation face à l’ampleur croissante des blagues qui semblent se moquer de certaines tribus dans les réseaux sociaux ces derniers jours.

Depuis plusieurs mois, ce phénomène prend de l’ampleur, décrivant des comportements souvent attribués à des groupes ethniques spécifiques. On observe des messages tels que « Nvula ya Kirega », « Tabia ya Kinyabungo », « Bulevi ya Bahutu », « Bushishe ya Banande », et bien d’autres.

Un témoin s’exprime :

« Nous voyons sur les réseaux sociaux des blagues comme « Ka Nvula ka Kirega » et d’autres du même genre. Nous aimerions que cela cesse car cela pourrait conduire au tribalisme. »

Malgré le ton humoristique de ces messages, Arsène TUNGALI, leader d’opinion à Goma, estime que cela peut finir par avoir un impact sur le vivre-ensemble :

« La plupart du temps, nous pensons qu’il s’agit d’une simple façon de parler, mais cela revient à se moquer et à propager des stéréotypes qui ne contribuent pas à la cohésion sociale au sein de nos différentes communautés. Il est très important de ne pas précipiter le jugement sur une tribu pour dire qu’un comportement ressemble à celui d’une autre tribu. Les gens peuvent en rire, ils peuvent en plaisanter, mais à la fin, nous ne savons pas quelles peuvent être les conséquences. Il existe plusieurs façons de plaisanter, d’être sarcastique, mais, je vous en prie, n’utilisons pas les tribus des gens. »

Prosper HERI NGORORA