Shadow

Le manque d’eau potable affecte gravement le territoire de Nyiragongo

Journée mondiale de l’eau; c’était ce vendredi 22 mars 2024. Jusqu’à présent, le territoire de Nyiragongo éprouve d’énormes difficultés en termes d’accès à l’eau potable pour toute sa population. Selon Bosenibamwe Muzungu, responsable de l’association sans but lucratif Zaburi Acadepa 133, c’est principalement les femmes et les filles qui paient le lourd tribut du manque d’eau dans ce territoire. Il en appelle aux autorités étatiques ainsi qu’à leurs partenaires pour tout mettre en œuvre afin de résoudre la problématique d’accès à l’eau dans cette région du Nord-Kivu :

« Plus de 30 bornes-fontaines construites à Kiheru, Rukoko, Ngangi1, Ngangi2, Ngangi3 et à Turunga ne fournissent pas d’eau, et cela est devenu un sérieux problème pour la population en général, et pour les femmes et les filles en particulier, qui se réveillent à l’aube, vers 2 heures, pour aller chercher cette denrée. Même les déplacés qui sont dans les camps comme vers La Source sont touchés, et cela a des conséquences. L’eau, c’est la vie, et quand il y a une pénurie d’eau, les femmes ne peuvent pas pratiquer l’hygiène comme elles le souhaitent ».

L’Organisation mondiale de la santé estime que chaque personne a besoin d’un minimum vital de 20 litres par jour pour répondre aux besoins fondamentaux d’hydratation et d’hygiène personnelle. La RDC détient à elle seule 52% des eaux de surface de l’Afrique, les rivières et les lacs représentant 3,4% de la superficie de la RDC, selon les statistiques du Fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Prosper HERI NGORORA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *