Shadow

Une femme déplacée de guerre utilise ses compétences pour subvenir aux besoins de sa famille

Pour nourrir sa famille, une femme déplacée de guerre venue de Rutshuru a décidé de prendre son destin en main en utilisant ses compétences en couture. Madame Mbahewa Aline vit dans le site de Kayembe depuis plus d’un an. Elle ne digérait pas de passer ses journées à mendier dans les rues du centre-ville alors qu’elle avait appris un métier.

En interview exclusive, Aline témoigne :

« Lorsque j’ai fui la guerre à Rutshuru, j’ai commencé à réfléchir à ce que je pouvais faire comme travail. C’est ainsi que j’ai eu l’occasion, lorsque le PAM est venu à notre secours en nous donnant un peu d’argent, de chercher une machine à coudre d’occasion et tous les matériaux nécessaires pour commencer à travailler. J’ai trouvé un moyen de subvenir à mes besoins et à ceux de ma famille. »

Son histoire de résilience et de détermination est un exemple inspirant pour les femmes, selon Chantal Faida, activiste sociale et fondatrice de UWEMA ASBL :

« Son histoire est un exemple à suivre. Malgré ses conditions difficiles, elle a réussi à faire quelque chose. C’est une histoire expirante. Que d’autres femmes suivent son exemple en cherchant comment s’auto-prendre en charge. »

Notre source appelle à une solidarité nationale envers ces femmes déplacées de guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *