Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Trois membres d’une même famille tués dans les combats entre le M23 et les FARDC à Saké

Trois membres d’une même famille ont tragiquement perdu la vie dans l’explosion d’une bombe jeudi 22 février à 20h à Sake, dans le territoire de Masisi. L’incident s’est déroulé précisément dans le quartier Mahyutsa. Selon la société civile locale, cette explosion est le résultat des combats entre les combattants du M23 et les FARDC dans la zone depuis 16h30 sur l’axe Shasha, dans le même territoire. Léopold BUSANGA, membre de cette structure citoyenne, déclare que cette situation perdure et que le gouvernement congolais et ses partenaires doivent y trouver une solution :

« Il y a eu des attaques aux environs de 17h ou 18h. Il y avait des tirs et des bombes ont été larguées. Une bombe est tombée sur une maison, causant la mort de la mère et de deux enfants sur place. Deux autres personnes ont été blessées. Nous continuons de pleurer les morts chaque jour, malheureusement sous le silence de la communauté internationale et le laxisme du gouvernement congolais face à cette situation de tueries à Sake et ses environs. »

Dans une déclaration à la presse jeudi soir à Kinshasa, le président Félix TSHISEKEDI a annoncé qu’il rencontrerait le président angolais le mardi, suivi d’une réunion avec le président rwandais. Ces rencontres visent à trouver une solution à la crise, que le président congolais estime être causée par le Rwanda. Cependant, le chef de l’État a été ferme en affirmant qu’il ne souhaite pas dialoguer avec le M23, car il s’agit d’un mouvement non congolais soutenu par le Rwanda, considéré comme le véritable interlocuteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *