Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Nord-Kivu: Reprise timide des activités scolaires à Goma après la journée ville morte

Les activités scolaires ont timidement repris dans certaines écoles de la ville de Goma, après la journée ville morte annoncée le lundi 4 septembre dernier par le collectif de mouvements citoyens en solidarité avec les familles ayant perdu leurs proches lors de la répression de la manifestation anti-MONUSCO le 30 août dernier à Nyabushongo.

Selon les informations diffusées sur votre radio ce mardi, les élèves n’étaient pas nombreux dans les salles de classe, et certaines écoles ont été contraintes de faire rentrer les élèves plus tôt que prévu. Par exemple, un élève inscrit en première année à l’institut est rentré chez lui vers 10h, alors qu’il était déjà en route pour l’école :

« Il y a beaucoup de choses que les enseignants font à l’école, comme leurs réunions. Je suis en 3e année, nous étions un peu nombreux, nous avons étudié le français, l’anglais, la technologie et l’histoire. On nous a libérés vers 10h. »

Certains enseignants, qui n’ont pas souhaité s’exprimer au micro, ont indiqué que certains parents avaient eu peur d’envoyer leurs enfants à l’école après la journée ville morte de lundi. Toutefois, ils ont précisé que le programme avait été suivi.

Pendant ce temps, les membres de la Fondation Mibenge Roger Berthon ont reçu des kits scolaires ce mardi 5 septembre 2023 au siège de la fondation. Ces kits étaient principalement composés de cahiers, dans le cadre de leur campagne intitulée « L’éducation, c’est l’avenir de tout un peuple ». Selon les responsables de la fondation, Roger Mibenge est profondément préoccupé par l’éducation des enfants du Kivu, en particulier ceux de Goma issus de familles démunies. Pour cette première phase, plus de 5400 cahiers seront distribués. Dans la deuxième phase, les vulnérables de différents quartiers de la ville qui ne font pas partie de la famille bénéficieront également de cette initiative de Roger Mibenge Berthon, visant à soutenir la vision du président de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, en matière d’éducation.

Lors de cette première journée, le coordonnateur de la Fondation Mibenge Roger Berthon, Maître Eddy Hyango, a expliqué la motivation du responsable de la fondation. Les bénéficiaires, remplis de joie et venus pour l’occasion, ont loué et remercié cette initiative de qualité menée par le fils de Goma, qui se soucie de l’éducation de la jeunesse congolaise.

Il est à noter que plus de 10 500 cahiers seront distribués aux familles vulnérables de la ville de Goma.

Jérémie KIHAMBU