Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Les accusations de Bemba contre Katumbi : la campagne électorale prend un tournant tendu

Jean Bemba accuse Moïse Katumbi de vouloir truquer les résultats des élections du 20 décembre. Le vice-ministre et ministre de la RDC affirme détenir des preuves selon lesquelles le candidat à la présidence numéro 3 collabore avec une agence russe qui faciliterait le piratage du site de la CENI. Jean-Pierre Bemba intervenait ce samedi sur Top Congo FM :

« Il y a maintenant trois jours que nous recevons des renseignements en provenance de la Russie ; il y a des choses que ce monsieur prépare ; il a contacté une organisation russe et a payé beaucoup d’argent car il est financé par des multinationales et internationales ; je connais ces personnes, mais je ne veux pas citer de noms ici. Il a demandé à cette organisation de pouvoir entrer dans le système de la CENI. Et nous avons les preuves car il y a eu plusieurs tentatives d’attaques du système ; il sait qu’il ne va pas gagner les élections mais il va fabriquer les résultats à travers cette organisation et les faire publier. C’est pourquoi je demande à la population de faire attention, car nous ne laisserons pas, pour des intérêts privés, détruire ce pays. »

En réaction, le conseiller du président de Ensemble pour la République en matière de jeunesse demande simplement au vice-ministre et ministre de la Défense de présenter toutes les preuves par rapport à toutes les allégations portées contre le leader Katumbi. Patrick Mundele rétorque :

« Un homme d’État parle avec des faits ; il est ministre de la Défense. Si un homme peut aller si loin, c’est un attentat à la sûreté de l’État. Si vous avez des preuves que le président Moïse est allé si loin, pourquoi ne pas l’arrêter ? Tous les voleurs pensent que tout le monde est voleur ; ils pensent que parce qu’ils ont eu le pouvoir avec 15 pour cent qu’ils ont fabriqué je ne sais combien, ils pensent que c’est tout le monde ; ils savent qu’ils ne vont pas gagner contre Katumbi, ils commencent à gérer les Congolais. Bemba est toujours menteur, il a menti même pour sa Cour constitutionnelle. »

Cette sortie médiatique intervient à la veille de la fin de la campagne électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *