Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

L’alerte du groupe Martin Luther King pour les déplacés de Goma sur le non enregistrement des nouveaux nés à l’état civil

Journée internationale de la famille, c’était ce mercredi 15 mai 2024. À cette occasion, l’association sans but lucratif Groupe Martin Luther King alerte sur le fait que certaines naissances enregistrées récemment dans les camps de déplacés autour de Goma ne sont pas enregistrées auprès de l’état civil, ce qui accroît le risque d’apatridie. Christophe Mutaka, responsable de cette ASBL œuvrant ici à Goma, attire ainsi l’attention de la communauté sur l’importance d’enregistrer toutes les naissances, en temps normal comme en temps de guerre où de nombreuses personnes sont déplacées :

« Si nous menons ce plaidoyer pour les déplacés, c’est précisément parce que c’est une situation grave. La ville de Goma et ses environs comptent plusieurs camps de déplacés de guerre, ce qui fait que des centaines d’enfants ne sont pas enregistrés à l’état civil. Ces enfants ne sont pas protégés. La problématique de l’enregistrement des enfants à l’état civil est l’une des problématiques de la protection de l’enfant contre l’apatridie. Il y a un risque que ces enfants se retrouvent sans nationalité. Cette question devrait être une priorité pour nous et pour la nation congolaise. »

Signalons que la journée internationale de la famille a été célébrée pour la première fois par les Nations Unies le 15 mai 1994. Elle vise à mieux faire connaître les questions liées à la famille et à accroître la connaissance des enjeux sociaux, économiques et démographiques qui les affectent.

Prosper Heri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *