Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Journées villes mortes à Kasindi pour dénoncer l’insécurité.

Les activités socio-économiques sont restées paralysées ce vendredi 9 février 2024 dans la cité frontalière de Kasindi, dans le secteur de Rwenzori, territoire de Beni. Cette situation fait suite au mot d’ordre des responsables de la société civile du groupement Basongora, qui ont appelé à observer des journées villes mortes à partir du jeudi 8 février pour dénoncer l’insécurité régnant dans la région. Pour la deuxième journée consécutive sans activités, les boutiques et magasins sont restés fermés, le transport en commun ainsi que les activités douanières ont également tourné au ralenti. Marcel Mbasa, président de cette structure citoyenne, déclare :

« Cette action illustre notre préoccupation quant au rétablissement de l’autorité de l’État par le rétablissement de la sécurité, un prérequis indispensable pour la paix. Nous demandons également le remplacement des militaires loyaux qui portent le brassard de couleur. »

La société civile exige le départ des policiers et militaires affectés sur place depuis plusieurs années, les accusant d’être responsables de l’insécurité dans la région, suite à l’assassinat par balles de l’opérateur économique Nguru Mapasa Shamani Marcel, propriétaire des Établissements Florida, à son domicile situé au quartier Muvingi à Kasindi Lubiriha. Nous n’avons pas pu obtenir de réaction de la part du fonctionnaire délégué du Gouverneur Militaire affecté à Kasindi, M. Kambale Sivavuhirwa Barthélémy.