Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Inquiétude à Rutshuru : La nouvelle trajectoire Goma-Beni éveille des critiques

Un activiste des droits de l’homme dans le territoire de Rutshuru critique la dernière décision de la société provinciale de transport, qui vient de choisir l’option de faire passer le trafic Goma – Beni désormais par le Rwanda et l’Ouganda. Aimé MUKANDA demande aux autorités provinciales de revoir comment réduire le prix du « tenant lieu » pour faciliter le voyage des citoyens déjà meurtris par la guerre :

« Partir du Rwanda jusqu’en Ouganda nécessite un document appelé « tenant lieu » ou un passeport ; au Congo, trouver un passeport chez nous est un casse-tête et ce n’est pas tout le monde qui est en mesure de trouver cet argent. Qu’on réduise le prix du « tenant lieu » pour faciliter le voyage à toute la population. De plus, nous avions demandé que l’on puisse ouvrir la route Goma-Rutshuru, mais au lieu d’en finir avec le M23, ils nous obligent maintenant à passer par le Rwanda et l’Ouganda pour circuler dans notre propre province. Cela prouve que le dossier de la guerre du M23 ne prendra fin ni aujourd’hui ni demain ».

Pour le député provincial Promesse Matofali, il est inadmissible que l’on puisse atteindre deux villes se trouvant dans une même province en passant par deux pays étrangers accusés de soutenir des rebellions qui endeuillent la population. En plus de payer des taxes douanières avec un prix élevé du transport, peut-on lire sur la voix de L’UCG.org. Pour rappel, cette mesure entre en vigueur d’ici dimanche 14 janvier, indique un communiqué de la société rendu public le weekend dernier.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *