Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Crise dans les camps de déplacés à Bulengo : Les agents de l’État privés de motivation pour l’hygiène

Certains agents de l’État chargés de l’hygiène dans les camps de déplacés sur le site de Bulengo ne reçoivent plus leur motivation. Ils avouent être en difficulté pour bien accomplir leur travail. Comme si cela ne suffisait pas, même les matériels liés à la propreté des toilettes deviennent rares. Pourtant, les déplacés continuent d’arriver.

Témoignage :

« Au début, il n’y avait pas assez de latrines. Je travaille pour 18 blocs, et il y avait une petite motivation et du savon ; j’ai dû m’arranger pour ajouter aussi de la cendre. Quand certains d’entre nous ont déménagé d’ici, je me suis senti à l’aise, mais aujourd’hui, il n’y a plus de motivation. Nous le faisons gratuitement, et nous sensibilisons la population malgré notre volonté. Certains chefs de blocs nous menacent et découragent la population qui est déjà sensibilisée, croyant que nous avions de l’argent, alors que ce n’est pas le cas. Le grand problème est l’augmentation de la population. Que les humanitaires songent à résoudre ce problème. »

Selon les mêmes sources, les latrines ne sont plus entretenues, d’où un grand risque de maladies liées aux mains sales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *