Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Cinquième conférence des Nations unies sur les pays les moins avancés : La FEC plaide pour le renforcement du système commercial congolais.

La cinquième conférence des nations unies sur les PMA se poursuit à Doha ; capitale de l’Etat du Qatar. Cette conférence de haut niveau réunit plusieurs leaders mondiaux et autres parties prenantes impliquées dans le développement afin de mettre sur pied de nouvelles mesures qui vont aider les pays les plus vulnérables au monde à accélérer leur marche vers la prospérité.

Présent à cette conférence ; Albert Yuma ne veut pas la RDC soit pas un marché plein d’opportunités pour d’autres pays alors qu’elle est moins compétitivité. Dans un entretien avec notre envoyé spécial à Doha ; Albert YUMA sollicite l’implication de tous afin que les entrepreneurs congolais soient à mesure de compéter dans le marché est africain. Il plaide pour que les autorités congolaises mettent en place plusieurs stratégies pour profiter de l’adhésion de la RDC à l’EAC. Il rassure par ailleurs que les emplois des jeunes congolais ne sont pas menacés suite à l’adhésion du pays à la communauté des Etats de l’Afrique de l’Est.

« Il faut qu’on protège les industries naissantes chez nous avec des conditions plus favorables aux entrepreneurs pour qu’ils puissent être capables de compéter à égal. Il faut renforcer l’économie et nos jeunes pour que on puisse, le moment venu la RDC ne soit pas un marché pour les autres pays mais qu’elle soit un partenaire de commerce » dit-il après une table ronde entre les acteurs du secteur privé des pays les moins avancés et quelques partenaires de développement à Doha.

Le responsable du patronat de la RDC a par la même occasion souligné l’importance et la nécessité aux jeunes congolais à chercher des innovations afin d’aller à leur tour s’imposer dans le marché de la communauté des Etats d’Afrique de l’Est pour ainsi contribuer à la réduction du taux de chômage chez les jeunes ; qui selon le secrétaire général de l’ONU Antonio GUTEREZ, touche une large partie de la population juvénile des pays les moins avancés évaluée à plus de 220 millions de personnes.

De sa part ; Pamela Coke Hamilton ; du centre international de commerce affirme que son organisation a entamé des initiatives avec le gouvernement congolais afin de développer le commerce au pays : « Nous travaillons avec la RDC à travers des initiatives stratégiques ; je me suis rencontrée avec quelques ministres congolais travailler les mois passés et nous avons réfléchi comment engager sur la production agricole et accroitre le commerce agricole » souligne-t-elle.

Selon le centre de commerce international ; le renforcement nt du système commercial des pays les moins avancés peut également leur aider à juguler la problématique liée à l’insécurité alimentaire.

 

Prosper HERI NGORORA ; à Doha

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *