Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Attention : Aucun appareil militaire de type Sukhoi-25 n’a été volé à Goma

L’armée congolaise dément l’information selon laquelle un de ses appareils de type Sukhoi-25 a été volé par les miliciens de l’autodéfense dits Wazalendo à l’aéroport international de Goma.

Une publication faite sur Facebook affirmant que les Wazalendos viennent de voler un Sukhoi-25 est fausse.

 

Publié le mardi 10 Octobre 2023 à 11h23’, le billet montre l’image d’un avion militaire et met en légende :« Après les tenues des FARDC, les WAZALENDO viennent de voler un SUKHOI 25. Les FARDC annoncent qu’elles ne sont pas concernées ni de près ni de loin par le carnage qu’il fera au M23 car les FARDC observent le cessez le feu comme convenu à Nairobi ».

Une fausse alerte largement partagée pendant que les miliciens de l’autodéfense dits Wazalendo s’affrontent avec  les combattants du M23 depuis le 1 Octobre 2023.

La Radio Tayna a procédé à la vérification de cette information et l’a trouvée fausse.

La rumeur a gagné du terrain depuis le 8 Octobre. Et cela  après que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo -FARDC aient déclaré que des miliciens Maï-Maï se réclamant Wazalendos ont volé des tenues militaires  lors d’une attaque armée dans  la nuit  du 7 au 8 octobre 2023. Ces faits se sont déroulés à Kunguta en territoire de Beni.

Le commandant de l’armée au Nord-Kivu nie ces allégations. Contacté par la radio Tayna, le général-major Bruno Mpenzo, commandant de de la 34ème région militaire au Nord-Kivu appelle la population à ne pas croire en des rumeurs qui gagnent du terrain ces derniers temps. « Je dirais que c’est de l’humour. J’ai lu cela sur les réseaux sociaux. Comment les Wazalendo peuvent voler le Sukhoi à l’aéroport international de Goma. C’est juste des informations de nature à faire rire les gens. Vous savez de quoi il s’agit, je n’entre pas dans les détails », a déclaré le commandant de la trente-quatrième région militaire au micro de la radio Tayna ce Mercredi 11 Octobre.

Depuis la fin d’année, les appareils Sukhoi-25 ont fait objet de polémiques surtout en les associant aux tensions diplomatiques entre la RDC et le Rwanda. Le Rwanda accusait son voisin la RDC de faire voler ses appareils militaires Sukhoi-25 dans son espace aérien, en violation de son territoire. Un appareil Sukhoï-25 de l’armée congolaise a d’ailleurs été abattu par l’armée rwandaise, qui dénonçait la violation de son territoire.

 

Par Prosper Heri Ngorora

Cet article est produit dans le cadre de l’initiative conjointe entre Code for Africa et  la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) visant à aider les rédactions africaines à démystifier les contenus qui subvertissent le discours public ou sapent les processus démocratiques.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *