Le nombre des morts au Nord-Kivu dépasse le nombre du génocide Rwandais de 1994: Josué Lisu

Visites:17

Le nombre de personnes déjà tuées au nord Kivu dépasse le nombre de morts  du génocide Rwandais de 1994. Mais pourquoi le silence de la communauté  internationale face à ce drame en république démocratique du Congo, s’interrogent les jeunes Réunies au sein  de la coordination provinciale de la jeunesse intercommunautaire du Nord-Kivu.  C’était au cours d’un point de presse qu’ils ont animé  ce mercredi 7 décembre 2022 en ville de Goma. Josué Lisu président de cette structure citoyenne,  exigent des enquêtes sérieuses par rapport au dernier massacre de Kishishe dans le territoire de Rutshuru du 26 novembre, perpétrés par les rebelles du M23.

« Soixantaine des personnes tuées par machette, à Ngwenda une vingtaine des personnes tuées pr machette mais nous n’avons rien attendu de la part de la communauté internationale par apport à tout ce qui se passe chez nous(…) Nous sommes seule, et cela nous révolte en tant que jeunesse de l’Inter communautaire » lance Josué Lisu.

Par ailleurs, Otto Baizi un des  notables  du territoire de Rusthuru mais aussi leader de  communauté HUTU condamne ce massacre et reconnait qu’il y même d’autres fausses communes dans certaines localités de ce territoire.  Il promet construire un site mémorial en faveur de tous ceux qui ont été tué dans cette guerre d’agression Rwandaise. Dans une conférence de presse ce même mercredi devant les membres de sa communauté, Otto Baizi croit que cela ne pourrait pas tarder.

 » A l’érection du mémorial dont je parle, c’est moi qui le dis mais l’idée viens de la communauté. On ne peut pas être ici à 50 entrain de dire la même chose, je peut être en quelque sorte la bouche autorisé à annoncé qu’il y aura un mémorial. c’est une idée prise collégialement. Pour ce qui est de Kishishe, parmis des morts il y a eu des Nande, des Hunde, de Tembo etc…vous vous rentrez compte que le mode opératoire des massacre a des similitudes. Nous devons réfléchir ensemble » a révélé Otto Baozi.

Notons que le M23 continue à nier avoir tué des civils. Il parle plutôt des FDLR qui voulaient s’attaquer à leur mouvement.

Jérémie Kihambu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *