Shadow
custumtemplete - Radio Tayna

Accusations du Congo contre le Rwanda et le M23 pour le vol de minerais à Rubaya

Le gouvernement congolais accuse le Rwanda de piller les minerais dans l’Est de la RDC, précisément dans la zone de Rubaya et ses environs. Un communiqué du ministère congolais des mines datant du 13 mai 2024 appelle la communauté internationale à imposer un embargo sur les produits miniers exportés par le Rwanda. Dans ce document signé par Antoinette Nsamba, il est souligné que les femmes enceintes et les enfants sont utilisés par les combattants du M23 dans l’exploitation des minerais à Rubaya, notamment le coltan. Dady Saleh, analyste économique, croit qu’avec cette situation, l’économie de la RDC est touchée de plein fouet. Il juge qu’il est impérieux de récupérer cette cité très stratégique économiquement selon ses propres dires :

« Il y a des pertes directes et indirectes. Il faut dire que nous étions en train de perdre depuis bien longtemps et que nous n’avions que de la dette. La première perte, c’est celle de souveraineté. Ce sont les terroristes qui contrôlent. C’est une perte totale temporaire car nous espérons que le gouvernement va récupérer. Il y avait des carrés miniers qui étaient contrôlés à Rubaya par la RDC. Rubaya représente un minerai stratégique au niveau mondial. C’est une perte nette pour la RDC, ce qui fait que chaque jour, la RDC perd. Nous n’avons pas le droit de continuer à nous plaindre. L’ennemi est bien identifié et les raisons économiques sont bien connues, et la RDC n’a qu’à utiliser les moyens dissuasifs, cela veut dire l’armée, pour récupérer ce territoire », a réagi Dady Saleh.

Signalons que selon de nombreux rapports, le Rwanda est devenu le premier producteur mondial de coltan depuis le début de la guerre en République démocratique du Congo. Dans un entretien avec nos confrères de DW en début de ce mois de mai, le président congolais Félix Tshisekedi a également accusé le géant de la technologie Apple d’acheter des minerais provenant des régions contrôlées par les M23.

Prosper Heri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *