Accueil Actualités Goma: un officier de FARDC aux arrêts poursuivi pour empoisonnement du commandant...

Goma: un officier de FARDC aux arrêts poursuivi pour empoisonnement du commandant de la 34e région militaire

82

Un haut officier des FARDC a été remis entre les mains de la justice le samedi 17 septembre par sa hiérarchie. Ce colonel est poursuivi  pour empoisonnement du commandant de la 34 e région militaire en date du 13 Aout en ville de Goma.

Dans une correspondance adressée à l’auditorat militaire supérieure  du Nord Kivu, le commandant  de la 34 e région militaire ad intérim, le colonel Bitongano Motela  se réfère à la réponse de l’autopsie du 10 septembre  fait par le médecin légiste. A l’issue  de cet examen médical sur la dépouille du feu général  le docteur Alumeti Munyalu Désiré,  directeur du centre de médecine légale à l’Université officielle de Bukavu, dit avoir noté des lésions qui témoignent que le feu général de brigade a été empoissonné.

« De tout ce qui précède, le général Tshinkobo Ghislain est décédé d’empoisonnement aux phénothiazines, produits reconnus très toxiques ayant entraînés une brûlure de son estomac », indique le  certificat remis à la famille du défunt et qui est parvenu à 7SUR7.CD ce   mardi 20 septembre 2022. Et, au regard de ces résultats, la Cour militaire du Nord-Kivu a été saisie par la 34e région militaire qui accuse l’un de ses officiers d’avoir commandité la mort du général Tshinkobo Ghislain.   

Jérémie KIHAMBU

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait