Accueil Actualités Agression dans L’Est de la RDC : Le M23 mieux équipé que la MONUSCO,...

Agression dans L’Est de la RDC : Le M23 mieux équipé que la MONUSCO, déclare Antonio Guterres

149

« Les matériels des forces des  Nations unies en RDC ne sont pas à mesure de faire la guerre aux combattants du M23 ». C’est l’essentiel contenu dans une interview que le  secrétaire général des Nations Unies a accordé  à nos confrères de France 24 et à RFI ce Dimanche 18 septembre 2022. Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a affirmé que la MONUSCO n’a pas les moyens militaires de se défaire du M23. Pour Antonio Guterres, il est temps pour que la RDC, le Rwanda et l’Ouganda trouvent des solutions entre eux pour la stabilité et la paix dans l’Est de la RDC.

« La vérité est que le M23 aujourd’hui est une armée moderne, avec des équipements lourds, qui sont plus perfectionnés que les équipements de la Monusco. Ils viennent de quelque part, ils ne viennent pas de la forêt. Ce qu’il faut à mon avis, je crois que c’est l’essentiel, c’est de trouver une discussion sérieuse entre le Congo, le Rwanda et l’Ouganda pour qu’on puisse avoir une perspective conjointe, pour éviter cette permanente situation qui nous fait revenir en arrière. Il faut que ces pays coopèrent pour la sécurité de l’Est du Congo. Les opérations se font pour maintenir la paix mais elles se font dans un contexte où la paix n’existe pas » a déclaré le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres.

Pour sa part, Jimmy Nzialy du mouvement citoyen Génération Positive RDC, un des mouvements qui ont récemment organisé des manifestations anti-Monusco, les Nations Unies viennent de prouver encore une fois la légèreté dans la gestion de l’insécurité dans l’Est du Congo. Il  est temps que la Monusco puisse se retirer de la RDC, lance-t-il.

« La déclaration de Mr Antonio vient confirmer la position des mouvements citoyens, des groupes de pression, de la société civile au fait que la Monusco est une force inutile dans notre pays. Il y a très longtemps que nous avions décrié cela et aujourd’hui apres Bintou Keita, le complot contre notre pays vient d’être confirmé par le numéro de cette communauté internationale des Nations Unies. Il veut donc nous expliquer que tout cet armement n’est pas à mesure d’anéantir le M23, c’est une insulte contre le peuple congolais. Et quand il parle de la nécessité d’un dialogue avec le Rwanda et l’Ouganda, il oublie que ce sont nos bourreaux. Nous devons nous lever comme un seul homme et dire non à la Monusco » rétorque Jimmy Nzialy du mouvement citoyen Génération Positive RDC.

Depuis Juillet dernier, des manifestations anti-Monusco ont été organisées dans plusieurs villes du Nord-Kivu après que Bintou Keita puisse déclarer également que cette force du maintien de la paix était incapable de faire face aux combattants M23. 13 décès ont été enregistrés au cours de ce manifestation anti-monusco en ville de Goma.

Prosper HERI NGORORA

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait