Accueil Actualités Goma: L’inhumation des victimes des manifestations anti-monusco ce vendredi.

Goma: L’inhumation des victimes des manifestations anti-monusco ce vendredi.

37

13 corps des personnes qui ont été tués  pendant des manifestations anti Monusco du 25 au 27 juillet dernier en ville de Goma ont été mis en terre  ce vendredi 5 juillet. La cérémonie officielle pour les derniers hommages  à ces jeunes, dont  une fille, a été présidée par le  gouverneur militaire devant le stade de l’Unité. Ils sont des milliers, parmi eux des femmes, enfants, amis, frère des  illustres disparus. Assis sous des tentes et d’autres debout sous le soleil, venus rendre les derniers hommages à ceux qu’ils considèrent comme des Héros.

A leur côté, les autorités de l’Etat de siège, militants des mouvements citoyens et des cadres de la société civile dont Certains sont habillés en noir et des  bandelettes rouge sur la  tête.  Cratians militants scandent des chants appelant au départ de la mission Onusienne en RDC.

Le pasteur de l’Eglise protestante la source au perchoir a dans sa prédication, fustiger le silence de la communauté internationale face aux multiples tueries dans la région. Le pasteur Mitima Banyene appelle la foule à chercher la paix de Jésus christ qui a comme pilier l’amour et la justice.  Il suivra  le moment de la levée des corps par  Le  curé de la paroisse des camps militaires à Goma, Jean Bosco Haguma.

Les familles des victimes ne jurent qu’à la justice pour leurs  enfants. Pour la société civile, la Monusco doit se retirer du pays.

crédit-photo: laprunelle

C’est vers 13 heures, que le cortège funèbre a pris la direction du cimetière  Makao pour l’enterrement. Sous une forte émotion, la foule a eu la bénédiction de l’encadrement de la police nationale congolaise. Le gouverneur n’a rien prononcé comme discours malgré l’insistance du public.

crédit photo: IWEB RDC

Notons que ces obsèques ont été prises  en charge par le gouvernement congolais.

Fiston MUHINDO

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait