Accueil Actualités Le gouvernement Congolais vient de demander officiellement le départ du porte-parole de...

Le gouvernement Congolais vient de demander officiellement le départ du porte-parole de la Mission des Nations unies en RDC.

40
crédit-photo: l'interview.cd

Le gouvernement Congolais vient de demander officiellement le départ du porte-parole de la Mission des Nations unies en RDC. Il est reproché à  Mathias Gillmann  d’avoir tenu des déclarations indélicates et inopportunes  dans le contexte de tension entre la mission onusienne d’une part  et  Kinshasa  et la population de l’Est de la RDC d’autre part. Cette demande est contenu dans une lettre adressé le 28 juillet par le vice premier ministre est ministre des affaires étrangères Christophe Lutundula. Une décision saluée par Vicar Hangi, vice-président de la société civile de Goma.

« Parmi les facteurs qui a occasionné la tension d la population, il y a eu une sortie médiatique de la monusco lorsqu’il a dit que les rebelles auraient une  puissance plus supérieurs qu’à celle de la mission aussi à celle du gouvernement congolais. Apert ca ils ont ajouté d’autres communications que non possession des éléments de preuve sur une probable agression de la RDC par des pays voisin. Nous soutenais cette décision. Lorsqu’on communique il faut se rassuré du message qu’on veut transmettre et se rassuré si ça versera pas de l’huile au feu. La communication est un couteau à double tranchant,  ça va corriger les gens qui blaguent avec la communication » témoigne cet acteur de la société civile de Goma.

Pour rappel, depuis quelques jours, la relation entre la MONUSCO et la population congolaise n’est plus au beau fixe. Depuis le 25 juillet dans l’Est de la RDC, les échauffourées et incidents impliquant les casques bleus et les manifestants opposés à la présence de la mission onusienne faisant ainsi 36 morts 170 blessés selon le bilan dressé par le gouvernement congolais.

Aline KATALIKO

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait