Accueil Actualités Nord-Kivu: Plus de 400 ex-combattants quittent leurs camps de cantonnement.

Nord-Kivu: Plus de 400 ex-combattants quittent leurs camps de cantonnement.

124
crédit-photo: grands lacs news

Plusieurs  ex-combattants qui étaient cantonnés  à Mubambiro, non loin de Saké en territoire de Masisi ont vidé ce centre de cantonnement ce jeudi 28 juillet 2022. Ils disent être révoltés et retournent en  brousse suite aux mauvaises conditions de prise en charge et la mauvaise communication des autorités de la province ce mercredi 27 juillet lors d’une manifestation anti-monusco. Laquelle manifestation qui soldé à la blessure par balle d’un de leurs. Quelques rendus se sont confiés au reporte de la radiotayna.com à ce terme.

« Nous somme inquiet de voir le gouverneur nous dire de rentrer chacun de sa manière, voilà pourquoi nous rentrons déjà ».

« Nous ne savons pas où aller pendant que les groupes armés dans le quels nous étions  sont là-bas où allons-nous le retrouve encore ? Nous avons tout remis ou gouvernement c’est ça le problème même nos armes. »  

« Moi je suis un rendu de Rumangabo, Nous totalisons ici cinq ans avec nos familles il n’y a aucune solution, et nous n’avons eu aucune aides. Nous avons beaux souffert et nous craignons cette décision ou gouverneur qui a donnez l’ordre qu’on peut même nous tuer ici ».

 «Nous sommes de Béni, Rutshuru et ailleurs. Nous partons chacun selon sa destination » ont témoigné ces ex combattants.

Plus de 400 ex-combattants ont été stoppé au niveau du stade Lutobogo  pour essayer de les convaincre de retourner,  alors que nombreux se dirigeaient déjà vers Masisi et Kichanga. Seulement 7 sont restés dans le site. Ils disent être  entre le marteau et l’enclume car n’étant pas sûr les conditions dans lesquelles ils seront accueillis  par leurs leaders après avoir remis leurs armes au près des FARDC.

Aussitôt arrivé de retour de Beni, le gouverneur militaire s’est rendu à Sake pour palper du doigt la situation. Le lieutenant général Ndima Constant a tenu une réunion de sécurité d’urgence pour la cause. Rien n’a filtré.

La rédaction

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait