Accueil Actualités Covid19_Nord-Kivu : Les étudiants appelés à faire des jardins à la maison

Covid19_Nord-Kivu : Les étudiants appelés à faire des jardins à la maison

232
Crédit-photo : m-habitat.fr

Pendant que les écoles et les universités restent fermées, le Ministre provincial de la Santé au Nord-Kivu appelle les élèves et étudiants à s’occuper de l’agriculture familiale.

Pour NZANZU SYALITA EUGENE, les apprenants peuvent faire du jardinage, planter des arbres ou continuer des recherches sur internet en attendant l’ouverture des écoles. Il s’est ainsi exprimé ce week-end au micro d’environnementale de Goma.

« On peut faire son champ dans sa parcelle. Les étudiants, il ne faut pas être sur la rue. On peut faire un petit champ, un petit jardin. On peut planter un arbre à un endroit donné.

Donc, on peut s’occuper autrement que de s’exposer dans les rues, de s’exposer je ne sais pas où. Et on peut aider la famille.

Voilà, qu’on trouve vraiment des solutions. Je n’ai pas la solution magique. Mais on peut essayer de réfléchir pour s’occuper autrement.

Si on a de l’internet, ceux qui font de recherches, ceux qui sont en fin de cycle peuvent entrer sur internet pour télécharger des documents qu’ils vont lire pour enrichir leur travail et leur mémoire, leur travail de fin de cycle, travail de fin d’études.

Donc tout ça, ça peut être capitalisé ce temps ici», explique le Ministre.

Entre temps, la Force Syndicale Nationale FOSYNAT ne digère pas ces propos du ministre de la santé. Ce syndicat réunissant la plus part des enseignants non payés et nouvelles unités dans les écoles publiques de Goma estime que si les enseignements ne reprennent pas ce mardi, ils vont entamer des actions pacifiques dès ce mercredi 20 janvier 2021.

Innocent Shamavu Bahala, président provincial du Fosynat explique :

« Le coronavirus n’est pas seulement dans les écoles. Il est aussi dans les autres secteurs. Le ministre de la santé montre qu’ils ont besoin de l’argent. C’est pour cela qu’ils ne peuvent pas fermer tous les autres secteurs. Notamment, parce que les écoles ne font pas entrer de l’argent. C’est pour cela qu’elles restent fermées.

Nous disons que si ce mardi il n’y a pas reprise des cours, nous irons dans la rue le mercredi 20 janvier.

Tous les enseignants, les parents, les étudiants, toutes les couches de la société civile, tous ceux qui veulent la reprise des cours, sont appelés à rejoindre les manifestants au niveau de l’ISC à partir de 9 heures ce mercredi.

Nous irons voir le ministre de l’éducation pour nous éclairer concernant la reprise des cours. »

Signalons que depuis le 18 décembre, les vacances de fin d’année ont été anticipées et le début de l’année académique a été également repoussé pour une date non encore définie.

Daniel Makasi

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait