Accueil Actualités Covid-19 : Les lieux de deuil, espace de non-respect de mesures barrières...

Covid-19 : Les lieux de deuil, espace de non-respect de mesures barrières (Reportage)

224
Crédit-Photo : Natasha Sekeraviti

Le chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi a décidé de prendre une série de mesures pour  faire face à la deuxième vague de la pandémie de coronavirus. Parmi ces mesures, figure l’interdiction des cérémonies funéraires et des réunions de plus de 10 personnes.

Dans ce cadre, votre radio s’est rendu dans un lieu de deuil ce 5 janvier pour se rendre compte du respect de mesures barrières.  

L’homme décédé est un motard décédé dans un accident de circulation survenu ici en ville de Goma le vendredi 1er janvier, jour de nouvel an.

Reportage

Nous sommes à la morgue de l’hôpital provincial du Nord-Kivu en ville Goma. Plusieurs personnes sont rassemblées pour récupérer le corps de leur proche décédé dans un accident de circulation.

Une foule en totalité sans masque. Cette foule forme de petits attroupements de plus de dix personnes malgré l’interdiction de ces genres de rassemblement par le chef de l’Etat en vue de lutter contre la propagation du coronavirus.

L’agent responsable de la chambre mortuaire livre le corps à la famille pour l’enterrement. Le cortège funèbre prend direction des cimetières.

Dans les véhicules du cortège, on y retrouve parfois plus de 10 personnes qui s’entassent côte à côte sans masque et pour celles qui en possèdent, le port ne se fait pas correctement. 

Nous arrivons au lieu d’enterrement dans un champ communautaire en groupement Munigi dans le territoire de Nyiragongo au nord de la ville de Goma.

Les proches du défunt ne savent se contenir.

La cérémonie d’enterrement se déroule en présence de deux pasteurs qui ne portent pas aussi correctement leurs masques.

Les amis et connaissances de ce père de famille décédé ne s’intéressent pas du tout de ce qui est mesure barrière.

Fin d’enterrement, nous nous dirigeons vers le domicile où se tient le deuil.

Sur place, tous ceux qui reviennent de l’enterrement se lavent les mains avec de l’eau mais sans savon et sans essuyer les mains.

Sous anonymat, nous approchons un membre de la famille. Il est conscient que le respect des mesures barrières est bafoué.

Pendant cette deuxième vague de la pandémie de coronavirus, il s’observe un grand relâchement dans le respect des mesures de lutte contre le coronavirus en dépit des mesures édictées par le président de la république.

Dans plusieurs lieux de deuil en ville de Goma, seul le fait de ne pas amener la dépouille mortelle à la maison est respecté. Le port de masque, la distanciation physique posent encore problème.

Natasha Sekeraviti

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait