Accueil Actualités Covid-19 : Les étudiants ne vont plus retourner le 3 août dans...

Covid-19 : Les étudiants ne vont plus retourner le 3 août dans leurs auditoires

400
C. P : kivuavenir.com

Les étudiants ne vont pas reprendre le cours le 3 aout comme annoncé par le président de la république. Cette précision est celle du ministre national de l’Enseignement Supérieur et Universitaire Thomas LUHAKA.

Selon lui, la journée du 3 aout sera réservée à la désinfestation d’auditoires et bureaux des institutions. Les cours ne pourront reprendre que le 10 aout, a-t-il dit.

A en croire le Directeur Général de l’Institut Supérieur de Commerce ici à Goma, le professeur Joseph KITAGANYA, toutes les dispositions seront prises pour assurer la protection sanitaire des étudiants.

Il s’est confié au téléphone de Francine Karubi ce jeudi en ces termes :

« On commence avec les étudiants des G3 et L2. Ceux de G1, G2, L1 ça sera progressivement. Présentement, suis avec une dame. On doit désinfecter les bureaux, auditoires. Les étudiantes, étudiants doivent venir portant leurs masques. C’est une condition sine qua none. »

A Goma, quelques auditoires renferment un grand nombre d’étudiants. Il est souvent pour certains enseignants de donner cours sans faire usage de microphone et baffle. A la question de savoir si les universités et instituts supérieurs seront capables à faire respecter la distanciation physique dans les auditoires, le professeur Joseph KITAGANYA a répondu en ces termes :

« Nous avons déjà pris nos dispositions en ce qui concerne ceux de L’ISC-Goma. Nous avons quelques salles du bâtiment EPSP, aussi une grande salle au niveau de Mugunga. Si par exemple une promotion a 100 étudiants, on peut scinder cette promotion en deux, à trois pour arriver à respecter cette mesure. »

Pour rappel, le ministre national de l’Enseignement Supérieur et Universitaire Thomas LUHAKA s’est exprimé depuis le 20 juillet dernier sur les modalités de reprise progressive des activités académiques. Il a insisté sur le respect des mesures barrières contre la pandémie du Covid-19.

Francine Karubi

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait