Accueil Actualités Walikale : Les FARDC contrôle déjà la Cité de Pinga

Walikale : Les FARDC contrôle déjà la Cité de Pinga

311
Crédit photo : 7sur7.cd

La Cité de Pinga dans le territoire de Walikale est sous contrôle de Forces loyalistes depuis l’avant-midi de ce mardi. Selon nos informations, des intenses combats ont débutés depuis la nuit de ce lundi entre les FARDC et la Fraction Mai-Mai NDC-Rénové du General autoproclamé GUIDON.

Plusieurs morts seraient enregistrés dans cette partie de Walikale mais jusqu’à présent, aucun bilan officiel car toute la population a fui dans la forêt. Le mouvement de la société civile du Congo à Walikale demande que les autorités fassent tout pour restaurer l’autorité de l’Etat dans cette partie de la province.

La population qui périt chaque jour, regrette ainsi OMBENI MUGANGA, inspecteur de cette structure citoyenne :

« C’est les FARDC qui sont à Pinga maintenant. Les éléments de GUIDON sont à 2 kms, les FARDC viennent de le repousser car c’est lui qui était dans la cité. Mais BWIRA lui reste toujours du côté des FARDC or il était adjoint de GUIDON.

La situation actuelle à Pinga, ce sont les FARDC qui sont dans la Cité et la Croix-Rouge pour s’occuper des blessés. Toute la population est dans la forêt. Tout a commencé depuis ce matin. On écoutait le crépitement de balles qui cessaient et reprendre après un temps.

Aucun habitant ne peut arriver dans la cité. Nous demandons l’appui du Gouvernement pour renforcer les FARDC à Pinga pour mettre hors d’état de nuire les ennemis de la paix. »

Le porte-parole de l’armée confirme l’information de la reprise de la Cité de PINGA par les FARDC. Toutefois, il rejette en bloc les accusations de la coalisation de FARDC et BWIRA qui est l’adjoint de GUIDON.

Major GUILLAUME NJIKE :

« Actuellement, nous sommes en train de les traquer tous. Ce qui est plus rassurant pour notre population est que les FARDC sont à Pinga et protègent la population contre les dégâts collatéraux des affrontements de ces deux groupes armés.

Il y a eu quelques blessés du côté des forcés loyalistes, mais aussi 20 neutralisés du côté de Guidon et 10 du côté NDC EL-BWIRA. Voilà comment se présente la situation d’une manière provisoire.

La mission qui nous a été confiée par la hiérarchie c’est de traquer tous les groupes armés sans distinction.»

MUNGUIKO THIERRY Horneyssie

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait