Accueil Actualités Le gaz a tué un homme par asphyxie au quartier Lac Vert...

Le gaz a tué un homme par asphyxie au quartier Lac Vert (Goma)

350
Crédit photo : environews-rdc.org

Un homme  d’environ 25 ans qui habitait au quartier Keyshero est mort asphyxié    par le gaz. Ce gaz connu localement sous le nom de Mazuku demeure une menace permanente pour les habitants.

Selon notre source, le fait a eu lieu ce mardi sur l’avenue Mabanga tout près du stade vers le Lac Vert. C’était autour de 12 heures.

A présent, le corps de la victime est entre les mains de sa famille pour préparer ses funérailles. C’est ce que nous témoigne FRANCKLIN TUMUSIFU, président de la Société Civile Lac Vert. Il venait juste du lieu où le drame a lieu.

Il témoigne au téléphone d’Anne-Marie Balimwatcha :

« IL a été retrouve en étant demi-nu mais il était déjà mort. C’était vers 15 heures qu’on a retrouvé son corps. Le procureur a donné l’autorisation de lever de son corps vers 13h or le gaz était trop actif.

On a manqué quoi faire. C’est ce matin si qu’on venait d’y arriver encore avec sa famille qui est déjà retrouvée. On est venu récupérer son cadavre. Je veux prier aux volcanologues de venir mettre des panneaux de signalisation, des pancartes qui vont signaler là où il y a des gaz communément appelé MAZUKU.

A la population aussi, je veux leur prier à ne pas jouer à quelques milieux où il y a le gaz. » 

En 2013, un article publié sur le site de la Radio Okapi alertait déjà sur l’absence de panneaux pour alerter les habitants sur la présence de ce gaz sur certains endroits en ville de Goma.

« Environ trois cents sites qui dégagent le gaz toxique appelé «Mazuku » à Goma et ses environs ne sont pas protégés. Les panneaux que l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) avaient installé sur ces sites il y a plusieurs années ont été arrachés par certains habitants. », pouvons-nous lire sur le site de la Radio Okapi. 

Anne-Marie Balimwatcha

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait