Accueil Actualités Walikale : Pourquoi le Chef du mouvement rebelle NDC Renové est destitué...

Walikale : Pourquoi le Chef du mouvement rebelle NDC Renové est destitué ?

290
Image d'illustration, C.P : rfi.fr

Depuis 1 heure du matin de ce jeudi, deux fractions du groupe rebelle Nduma Defense of Congo Renové se sont affronté dans la localité de Pinga en territoire de walikale.

La population a fui dans la brousse. Mais au petit matin, le porte-parole de cette milice apparait aux medias internationaux depuis le village de HEWANI pour annoncer la destitution de GUIDON SHIMIRAY, commandant à chef de ce mouvement politico-militaire.

Désiré NGABO KISULA  parle de MAPENZI FIDEL comme son remplaçant dans un extrait du communiqué qui circule sur le net :

« Nous destituons monsieur SHIMIRAY GUIDON du poste de commandant à chef de notre mouvement politico-militaire. Il est reproché à ce dernier un comportement déviationniste au mouvement NDC Renové en violant les règles humanitaires internationales qui lui a couté d’une sanction des Nations-Unies en janvier 2018 et la sanction de la cour militaire du Nord-Kivu en 2019. »

Ces affrontements qui ont poussé la population a abandonner leur village inquiète la société civile du coin a dit son président Freud Murilo depuis PINGA.  Nos efforts pour avoir la version de guidon, qui a replié à 3 km de la localité n’ont pas payé.

Mais ses proches parlent d’un repli stratégique. Ce qui fait craindre un député provincial et élu de Walikale.

PRINCE KIHANGI appelle ce groupe armé à penser au peuple qu’il pense vouloir protéger.

« Ils s’affrontent entre eux dans la région de Pinga, précisément à Pinga Kasa et à Katanga. Il y a peu également que cela s’est fait observer à Buleusa, Kateku, Rusambambu, et toutes ces opérations militaires créent des déplacements des populations et dans leur errance, ces populations sont sans assistance.

Et donc ce sont des actes que nous condamnons avec la dernière énergie, surtout que le chef de l’Etat leur a tendu les mains pour demander à tous ces jeunes gens, de bien vouloir se rendre, pour participer au développement du pays. Mais ils continuent à se comporter de cette manière condamnable.

Voilà ce qui fait que nous puissions en appeler au gouvernement, à travers les forces armées de la République, de bien vouloir se déployer dans la zone, à prendre toutes les dispositions nécessaires pour protéger les populations civiles.

Nous savons que depuis un temps, sommes en train de lutter contre le coronavirus et les cas des gens qui ont été identifiés dans le Walikale, et ajouter à cela les déplacements de la population, on a tous les risques de contamination de coronavirus dans la région.  Donc, nous sommes en train de condamner cet acte de nos jeunes gens qui déstabilisent la région. »

Selon plusieurs sources,  c’est le nouveau commandant, ancien adjoint de GUIDON, au nom de MAPENZI qui contrôle PINGA. Certains habitants commencent à regagner leurs habitations.

Pour les FARDC, sa mission est de mettre fin à tous les groupes armés sans distinction aucune. Le Major Ndjike KAIKO porte-parole militaire des opérations Sokola 2 appelle cette milice à déposer les armes avant de subir la force des FARDC.

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait