Accueil Actualités Covid-19 : Des vieillards accusés d’être une porte facile du virus, une...

Covid-19 : Des vieillards accusés d’être une porte facile du virus, une stigmatisation se vit au Sud-Kivu

346
Crédit photo : actualite.cd

La société civile du territoire de Mwenga au Sud-Kivu déplore le comportement de certains jeunes du coin, précisément dans le village de Kitutu, qui commencent à s’apprendre aux personnes de 3ème âge.

Selon les informations à notre possession, ces jeunes disent que ces personnes ont facile à contracter la COVID-19 et ils risquent de contaminer tout le monde. C’est pourquoi ces jeunes ne veulent plus les voir.

Le cas récent est celui d’une vielle femme de 76ans dont le corps a été retrouvé le matin de ce jeudi vers 5h30 dans son champ après avoir été brûlée vive par des hommes non autrement identifiés. Un acte que condamne la société civile de cette partie du Sud-Kivu.

WILONJA MUKAMBA notre correspondant depuis le Sud-Kivu :

« Elle a été brûlée vive dans son champs par des personnes non autrement identifiés. Et la cause en est que les jeunes du coin accusent les personnes de troisième âge de contracter facilement la Covid-19. C’est pourquoi ces jeunes ne veulent plus voir ces personnes. »

Les autorités locales n’ont pas encore confirmé ce fait.

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait