Accueil Actualités Covid-19 : La population dénonce des dérapages au niveau des frontières (Nord-Kivu)

Covid-19 : La population dénonce des dérapages au niveau des frontières (Nord-Kivu)

1321
Gouverneur Carly Nzanzu au cours d'un point de presse. C.P : jambordc.info

Plusieurs Habitants de la ville de Goma commencent à se promener sans porter le cache-nez. Pourtant, le port de masque demeure toujours obligatoire.

Selon quelques-uns rencontrés par votre radio ce mardi, la base de cette négligence c’est le gouvernement qui montre une légèreté sur la question de faire respecter les mesures barrières. Certaines autorités donnent des mesures barrières qu’elles n’arrivent même pas à appliquer.

« J’ai confiance en moi-même. C’est Dieu qui me protège et non les autorités et leurs obligations. Car notre Etat amène toujours les étrangers ici. Le corona est une maladie mais ce DIEU qui soigne la pandémie. Ce n’est pas le cache-nez qui peut empêcher la propagation. Nous le portons pour éviter la poussière.

Au début, le gouvernement était très actif dans la sensibilisation mais aujourd’hui il semble ralentir le suivi. Les cas augmentent. Ce qui décourage la population pour le port de masque. Vraiment, ce sont les autorités qui nous découragent. Il n’y a plus d’évolution pour améliorer les soins.

Un chauffeur quitte la Tanzanie jusqu’en RDC mais un congolais ne peut pas quitter son pays pour se rendre au Rwanda. Ni un véhicule d’ici ne peut traverser la zone neutre pour aller au Rwanda. Nous voyons tout cela. C’est pourquoi inutile de porter le masque. C’est DIEU qui nous protège. »

Contacter à ce sujet, le ministre provincial en charge de la santé, le Dr MOISE KANYERE dit que toute la situation est bien contrôlée à la barrière et qu’un communique est déjà fait pour rappeler à la population l’importance du port de masque.

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait