Accueil Actualités Goma: La Société civile appelle la population à une marche de soutien...

Goma: La Société civile appelle la population à une marche de soutien au FARDC.

117
crédit-photo: grand lac news

La société civile noyau urbaine appelle les habitants de la ville  de Goma à une marche pacifique ce mercredi 15 juin 2022. C’est une manière pour la population de soutenir les forces armées de la république, engagé sur la ligne de front dans le Rutshuru contre les rebelles M23. Dans un point de presse conjointement animé ce mardi 14 juin avec certains mouvements citoyens, cette structure citoyenne  dit non à ce qu’elle qualifie d’agression Rwandaise et ougandaise.

« Cette marche commencera à partir de 7 heures à l’entrée président et chutera au rond point Rutshuru à Birere en passant par le gouvernorat. Chers habitants soyez présents à cette marche qui va réunir toutes les couches de la population. Motards , étudiants, vieux et jeunes soyez présents pour dénoncer l’agression rwandaise et ougandaise.» annonce Marion Ngavo, acteur de la société civile en ville de Goma.

Pour rappel, cette annonce intervient un jour après une mise au point de l’armée sur  ce qui s’est passé le matin du lundi 13 juin à Bunagana après que la rébellion a contrôlé depuis 8 heures ce poste frontalier avec l’Ouganda, dans le Rutshuru. Voici un extrait du communiqué rendu public par Sylvain Ekenge, porte-parole adjoint des FARDC

« Après avoir constaté d’énormes révères subis par leurs protégés sur terrain, les forces du défense du Rwanda ont  cette fois décidé et découvert  de violer l’intangibilité de notre territoire en assiégeant Bunagana . Les FARDC tireront toutes les conséquences qui s’imposent et défendront la patrie. A la population, une vigilance et donner confiance à son armé et ne pas céder à la panique. Toutes les dispositions sont mises en place pour reprendre les choses en main ». dresse  Sylvain Ekenge.

Le M23 qui a aussi fait un autre communiqué, nie toujours l’implication du Rwanda dans ce dossier. Le mouvement rebelle appelle toujours le gouvernement au dialogue. Rappelons que le M23, jugé déjà comme mouvement terroriste par Kinshasa, a été exclu aux pourparlers de Nairobi entre le gouvernement et les groupes armés de l’Est de la RDC . Dans un communiqué, le maire de la ville autorise cette marche mais précise qu’elle ne concerne que le centre ville et une autre itinéraire ne sera pas accepté.

Jérémie KIHAMBU

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait