Accueil Actualités Goma : pointé du doigt dans plusieurs cas de tracasserie des motards, le...

Goma : pointé du doigt dans plusieurs cas de tracasserie des motards, le président du SYPROTAC réagit.

29
Crédit photo : lesvolcansnews.net

 « Que les conducteurs de taxi moto ne se querellent pas sur terrain. Le fait que le président du COPTAM est en train de me citer partout, ce n’est qu’un combat de leadership dans les associations des motards en ville de Goma ». Propos de Kambale Kisirani, président du SYPROTAC, une autre association des motards dont les contrôleurs ont été cités  dans un cas de tracasserie vers entrée président mardi dernier. Kambale Kisirirani croit que seul le dialogue peut résoudre un problème et non des accusations médiatiques.

« A la RTCT  j’ai suivi Sebastien Soft Bin Kasongo dire  que c’est  mon association qui tracasse les motards le soir. Mon association c’est CYPROTAC. Elle n’a aucun contrôleur moins un inspecteur.  Sont plus au moins trente. Ils sont venus des différentes associations. S’il y a à régler que Sebastien vienne que l’on en parle en face. Le combat médiatique n’est pas bon. Je demande aux motards de travailler dans la sérénité. Le combat de leadership existera toujours » a- il réagit.

Pour  rappel, un des motards a accusé un des contrôleurs, portant un gilet orange de l’avoir agressé vers entrée président. Le président du COPTAM Soft Bin Kasongo a dénoncé  ce jeudi 2 juin en rappelant au  responsable de l’association et ses contrôleurs à l’ordre. Le motard victime a cité le nom du président de SYPROTAC, Ce qui a mis mal à l’aise monsieur Kisirani son président.

Jérémie KIHAMBU

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait