Accueil Actualités Nord-Kivu: Les FARDC répliquent face au communiqué de la RDF

Nord-Kivu: Les FARDC répliquent face au communiqué de la RDF

61
Crédit-photo : mediacongo.net

Les forces armées de la République Démocratique du Congo se disent étonnés d’apprendre dans un communiqué de La RDF que les deux soldats rwandais  capturés samedi dernier par la population à Biruma en territoire de Rutshuru ont été kidnappés par les FARDC à la frontière avec ce pays voisin. C’est dans une adresse à la presse samedi 28 mai que le porte-parole des FARDC a présenté  les deux combattants. Le Général Sylvain Ekenge parle d’une agression rwandaise. Le porte-parole adjoint des FARDC dit s’appuyer aux propos livrés par des capturés.

« Les autorités rwandaises nous ont dit la semaine passée que les bombes en provenance du Congo ont détruit des habitations et ont tué des civils au Rwanda. Nos chefs nous ont alors donné mission d’attaquer Rumanagabo en RDC. Nous appartenons au 115 e bataillon commandé par le major Kapira. Nous avons été arrêtés  non pas au sil du Rwanda mais sur le sol congolais par la population et la police. Nous sommes entrés au Congo  depuis  mercredi le 25 mai  2022 dernier.  Il faut 4 heures  de temps de marche  pour quitter notre lieu d’arrestation pour atteindre la frontière Rwandaise. La RDC  est effectivement agressée par le Rwanda. Les preuves sont là. Tous les propos des autorités de Kigali ne sont que des faux fuyants » a-il-déclaré. 

Face à ce jeu d’accusations  entre les deux pays, la société civile recommande que cet incident diplomatique ne frise pas les relations entre les peuples de deux pays. L’agresseur c’est le président Rwandais et non tout son peuple. Thomas D’acquin Muiti, porte-parole national de cette structure citoyenne en Appelle à la cohésion pacifique.

« La RDC et le Rwanda vivront  ensemble jusqu’au retour de Jésus Christ. A Paul Kagame de ne pas minimiser la RDC. On sait quand on commence la guerre mais on ne connait pas quand ça se termine. Ne transformons pas cette guerre en conflit inter-ethnique en regardant commentr les gens portent des pantalons ; en se regardant sur la morphologie des Nez. C’est un conseil aux congolais pour ne pas tomber dans le piège de kagame qui veut nous voir nous battre en interne et lui profite ».

Pour rappel, se basant sur les dénonciations des civils  dans les zones de combats et les matériels abandonnés par l’ennemi, la RDC a mis en garde le gouvernement Rwandais pour  son soutien face à la rébellion du M23.  Ce que dément Kigali.

Jérémie KIHAMBU

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait