Accueil Actualités Goma: Facebook en mode gratuit inaccessible: les étudiants pleurent.

Goma: Facebook en mode gratuit inaccessible: les étudiants pleurent.

59
credit-photo;techcrunch

Plusieurs personnes qui jugent mieux utiliser Facebook gratuit suite au manque  de moyens pour se procurer des forfaits se disent choquer de constater que cette offre n’est plus accessible.  Du coup, il est difficile pour plusieurs d’entre eux de rester en contact avec leurs proches depuis quelques jours. Nombreux étaient habitués à surfer sur Facebook gratuitement sans forfait internet. C’est vrai que cette fonctionnalité ne permettait pas de voire les photos mais aidait surtout les étudiants sans moyen. Certains étudiants rencontrés ce lundi 30 mai se sont ainsi exprimés.

« Pour nous les étudiants, ça nous paralyse. On peut créer des plates-formes sur Facebook pour partager des questions de TP, mais pour le moment, c’est compliqué »

« Oui, ça ne fonctionne pas chez moi aussi. Depuis Jeudi, ça ne tient pas, j’ai essayé également hier, ça n’a pas marché. Quand je me connecte, ça n’affiche pas la liste d’amis. On était habitué au gratuit et on se disait trouver un avantage de Facebook »

« Je l’ai remarqué depuis Jeudi, à partir de 15h j’étais connecté, mais soudain tout a été bloqué. Quand je me suis procuré des forfaits internet, c’est là que ça tenu. Quand j’avais difficulté d’argent, cela me secourait »

« Je l’ai constaté à quatre reprises. J’essaye de me connecter sur Facebook gratuit, ça ne tient pas. Cela ne va pas nous faciliter à parler avec des amis à distance. Pourtant, ce n’est pas à tout moment qu’on a de l’argent pour acheter des mégas, en cas de manque de SMS, facilement ».

Contacté, Arsène Tungali, expert en gouvernance Internet parle des opérateurs qui ont changé leurs techniques commerciales face à une restriction du gouvernement congolais y compris des taxes revue à la hausse. Arsene Tungali

« Ce n’est pas un problème de Facebook ou de notre opérateur ; il s’agit plutôt d’une conséquence d’une décision qu’on prise nos autorités par rapport à l’offre de ce service gratuit. L’autorité de régulation de l’ARPTC avait déjà demandé aux opérateurs des télécoms de ne pas hausser le prix de leurs services sans son autorisation. Alors, quelques jours après, ils ont instauré cette nouvelle façon de prélever que nous avons appelée RAM2. Les opérateurs subissent à cette manière-là, mais si on leur demander de ne pas hausser le prix, ils doivent trouver un moyen de récupérer l’argent d’une façon à une autre. C’est depuis avant-hier que les opérateurs ont décidé de couper tous les services gratuits qu’ils offraient à la population. Si le gouvernement hausse les taxes et  leur demander de ne pas hausser le tarif, là il y a un problème. Ils doivent se mettre une même table et renégocier le prix » témoigne-il.

Deux ans éculée depuis que Facebook gratuit existe. Il été accessible par presque tout le monde.

Prosper HERI NGORORA

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait