Accueil Actualités Nyiragongo : Les combats entre le FARDC et les M23 se poursuivent à...

Nyiragongo : Les combats entre le FARDC et les M23 se poursuivent à Kibumba.

38
Image d'illustration : laprunellerdc.info

Le trafic entre Rutshuru et Goma reste suspendu depuis le matin de ce mercredi 25 mai 2022. C’est suite aux violents affrontements qui opposent les FARDC au mouvement M23 au niveau de Mwaro. Mwaro est une entité qui sépare Kibumba et Kibati en territoire de Nyiragongo. Les véhicules en provenance de Goma ont été obligés de rebrousser chemin au niveau de Kilimanyoka car bloqués suite à plusieurs détonations d’armes lourdes et légères  attendus  depuis la ligne de front. Jusque-là, personne ne sait qui contrôle Kibumba, cette localité du territoire de Nyiragongo. Mais  la société civile pense pointe du doigt Les rebelles du M23.

« Pour le moment se sont des militaires Rwandais. Ils ont traversé à partir de la frontière Kabwanga. Ils contrôlent déjà  Kibumba et Buhumba. De mon retour de Kibati, tout le monde témoigne cette nouvelle. Ils sont déjà à l’E.P Buhumba. Que les gens ne vous parlent pas du M23. Nous encourageons nos FARDC d’aller de l’avant. Comme ils s’organisent déjà on doit se souder les coudes » Fataki Joseph.

Plusieurs témoins précisent  que c’est le M23 qui a lancé, tôt le matin ce mercredi 25 mai une attaque  contre quelques  positions des FARDC, dans cette zone du territoire de Nyiragongo  où ils ont été délogé après leur tentative de ce mardi.  Ces attaques simultanées ont eu en même temps autour de Tchanzu, Runyoni et Kanombe, trois sites qu’ils venaient de perdre à l’issue des affrontements d’y a trois jours.

« Ils ont attaqué simultanément les collines de Chanzu , Runyonyi, Bukima Kabaya vers Rumangabo et Kibumba. C’était une manière de faire la diversion au sein des FARDC. Ils n’ont pas progressé vers Rumangabo. Ils n’ont  même pas récupéré ni Kabaya Ni Chanzu » témoigne un témoin sous anonymat.

Par ailleurs la société  précise que l’ennemi est aussi au niveau de  Kanombe, en territoire de Rutshuru. C’est à une dizaine de kilomètres du camp de Rumangabo.

Jusque-là, aucune communication de l’armée.  Mais plusieurs sources parlent d’un dispositif très sérieux au niveau de Kibati. Le général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire parle du M23 et appelle la population au calme.

« Les Forces loyalistes sont déterminées. Ils se comportent de manière professionnelle sur le terrain. Qu’à jomba et à kibumba, ils  sont déterminés. Ils ne laisseront aucun centimètre du territoire  national à qui que ce soit. Ainsi le gouverneur militaire vient de saisir le mécanisme conjoint pour vérification de la CIRGL sur les origines de ces graves incidents. Face à cette situation, le gouverneur appelle sa population à dénoncer tout cas suspect au près des sévices de sécurité » annonce Sylvain Ekenge.

Jérémie KIHAMBU

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait