Accueil Actualités Nyiragongo : La communauté Kumu plaide pour l’installation du Mwami Bazima Bakungu

Nyiragongo : La communauté Kumu plaide pour l’installation du Mwami Bazima Bakungu

38
credit photo:

La communauté Kumu plaide au près du gouverneur militaire de fixer l’opinion sur une nouvelle date de l’installation du mwami de la chefferie de Bukumu. Dans un communiqué de presse rendu public ce lundi 23 mai, le président de cette structure culturelle démontre que depuis le report de cet événement vendredi 20 mai, presque tout s’est arrêté. Le bureau de la chefferie de Bukumu  a été scellé et jusque ce lundi avant midi plusieurs personnes continuaient  à faire  un sit-in à ce lieu. Nombreuses gens ne vont plus  au champ. Une situation qui risque d’avoir un impact négatif sur le développement du territoire de Nyiragongo.

« Que l’on nous fixe le plus rapidement possible un autre jour pour que notre mwami soit installé. Et que notre chefferie connaisse une stabilité et une légitimité que nous souhaitons. Après avoir appris cette nouvelle toute la population qui été déjà mobilisé a été mécontente. Nous, comme responsables de la communauté kumu exigeons les autorités de la province d’installer le mwami Lebon bakungu et appeler les jeunes au calme et de ne pas agir sous la colère » fait savoir Tusi Sikanaba Déograce président communautaire.

C’est le 20 mai dernier que le mwami Lebon Bakungu devrait être installé comme chef de la chefferie de Bukumu. Soudain; un message d’un report pour une date ultérieure est tombé. Le protocole d’Etat qui organisait tout n’a pas fixé le vrai motif. Ce qui a poussé ce même vendredi que plusieurs citoyens mécontents, sont descendus dans la rue.

 Notons que la chefferie de Bukumu connait une crise de  leadership depuis maintenant plus de 20 ans. 3 personnages se disputaient ce poste. Il s’agit de Lebon Bakungu,  Isaac  et Jean-Bosco  Butsitsi. Jusque la veille de cette cérémonie installation qui devrait être présidé par le gouverneur de province, l’avocat d’un des contestataires a évoqué un vice de procédure dans ce processus. L’administrateur du territoire de Nyiragongo qui avait annoncé cette cérémonie dans un conseil de sécurité aux autorités locales, précise qu’il communiquera lorsqu’il sera fixé par sa hiérarchie

Jérémie KIHAMBU

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait