Accueil Actualités Grève des enseignants : Quel salaire pour l’enseignant du primaire au pays ?

Grève des enseignants : Quel salaire pour l’enseignant du primaire au pays ?

53
Crédit-photo : mediacongo.net

Au total 10 jours sont désormais passés depuis que les enseignants d’écoles primaires publiques sont en grève en RDC. Les chevaliers de la craie revendiquent la non-tenue des promesses faites par le gouvernement à majorer les salaires des enseignants du primaire dès la fin du mois d’avril dernier. Cette décision de sécher les cours avait été prise à l’issue de l’assemblée générale du Syndicat National des Enseignants des Ecoles Primaires Publiques à Kinshasa en date du 2 avril dernier.

Néanmoins, à combien s’elève un salaire d’un enseignant du primaire au pays ? Sophie Balinande est porte-parole du SYNEEPP au Nord-Kivu témoigne.

« En valeur de dollars Américains c’est 150 équivalent à 300 000 FC Francs, le mois. Mais les N.U restent toujours N.U alors qu’on a promis que l’on va mécaniser améliorer le salaire pour que tout le monde en bénéficie aussi dès ce 4 mois passé, chose non faite ».

Malgré cette enveloppe disponibilisée chaque mois par le gouvernement central, les enseignants du primaire jugent ce salaire  de constant depuis la proclamation de la gratuité de l’enseignement de base au pays. La porte-parole syndicale rassure tout de même qu’aucune nouvelle unité ou non payé n’a été servi conformément aux promesses. Pourtant le président du FOSYNAT un autre syndicat des enseignants  venait de dévoiler que les nouvelles unités ont déjà été payées par l’Etat congolais et que la grève n’avait plus sa raison d’être.

Comment alors justifier le salaire perçu pendant ces mouvements des grèves ?

« Je ne vois pas un autre moyen à utiliser à part la grève, ces autres moyens là, nous les avions déjà utilisés et les avons dépassés. Pourquoi est-ce que l’on peut dire à l’enseignant de chercher un autre mécanisme tout en allant à l’école alors ? » dresse Sophie Balinande avant de poursuivre : « c’est d’ailleurs nous qui en souffrons doublement étant enseignants et parents en même temps ».

Retenons que suite à la grève des enseignants d’écoles primaires publiques au Nord-Kivu, certains parents se sont accordés avec quelques responsables d’écoles de payer un montant fixe afin d’encadrer les écoliers finalistes dont l’examen National de fin d’études est prévu d’ici juin. Chaque parent doit débourser 5 dollars pour ce fait.

Magloire MUTULWA

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait