Accueil Actualités Goma: La FOSYNAT s’insurge contre la grève déclenchée par certains enseignants.  

Goma: La FOSYNAT s’insurge contre la grève déclenchée par certains enseignants.  

40
Crédit-photo : congo-press.com

Deuxième semaine, toujours pas des cours dans certaines écoles primaires publiques en ville de Goma. Les enfants restent toujours à la maison. Les enseignants réunis au sein du syndicat national des écoles publiques SYNEEPP ont radicalisé la grève. Décision ressortie d’une réunion d’évaluation tenue ce dimanche 8 mai. Sophie Valinandi porte-parole du SYNEEPP témoigne.

« Apres notre évaluation, la décision de la base a été de radicaliser la grève parce qu’il n y a pas eu de changement. Les enseignants des écoles qui ont dispensé cours dans la semaine nous ont emboité le pas parce qu’ils ont trouvé que rien ne sert à se coupé en morceau pendant que nos desiderata n’ont pas eu gain de cause. » Dresse Sophie Valinandi.

Pendant ce temps, la Force syndicale Nationale FOSYNAT en sigle, s’indigne de cette radicalisation qu’il attribue à un groupe des gestionnaires d’écoles en ville de Goma. Bahala Shamavu Innocent son président, rappelle que les enseignant N.U des plusieurs écoles ont déjà été payé comme avait promis le gouvernement. Selon lui, le mouvement de grève n’a plus sa raison d’être.

« Il y a certains chefs d’établissement et gestionnaires qui sont en train d’utiliser ces enseignants là pour chercher à faire détourner la prime. Mais nous comme FOSYNAT, après avoir vue les avancer, nous ne sommes pas d’accord avec ces enseignants-là. Nous demandons aux autorités de prendre leur pouvoir en mains. La majorité ne sait même pas ce qui se passe réellement car la plupart des enseignants ont déjà été payé. A l’institut Tupendane les enseignants ont été payé, a l’EP Kibati et dans plusieurs écoles les enseignants ont été payés également, même dans des écoles catholiques, nous avons de preuve. Nous ne sommes pas d’accord avec la grève déclenchée par ces gens-là. »Témoignage-il.

Les enseignants du primaire réunis au sein du SYNEEPP en sigle avaient annoncé décider d’entrer en grève le lundi 2 mai. Le SYNEEPP affirme que les promesses faites par le gouvernement relative à la majoration des salaires des enseignants du primaire dès la fin du mois d’avril dernier n’ont pas été respecté. Leurs collègues NU ainsi que le non payé NP ne sont toujours  pas encore été payé se désole cette structure syndicale.

Aline KATALIKO

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait