Accueil Actualités Nyiragongo: La jeunesse dénonce la spoliation de l’espace réservé pour le marché...

Nyiragongo: La jeunesse dénonce la spoliation de l’espace réservé pour le marché public

88
credit-photo: Congoforum.b

La jeunesse du territoire de Nyiragongo alerte sur la spoliation de l’espace qui jadis servait comme  marché de Munigi. Zabayo Faustin, président de cette structure juvénile  se dit consterné de voir cette parcelle réservée pour  la construction d’un abattoir moderne être vendu  par un particulier. Cela fait maintenant deux semaines qu’une partie de la dite parcelle a été morcelé par un privé.

« Après éruption volcanique il y’a FAO qui allait construire à cet endroit un battoire moderne, fort malheureusement c’est la partie de l’abattoir qui a été vendu aux tiers. Les spoliateurs sont en train de se servir comme béquille l’état de siège en imputant l’autorité provinciale comme quoi elle serait aussi impliquée dans ce dossier, c’est pourquoi nous demandons à ce que le gouverneur puisse se prononcer et que les documents qui ont été signé par le conservateur soient annulé. Mais aussi nous faisons appel au cocus des députés du Nord-Kivu vu que certains député provinciaux sont impliqués dans la spoliation de cette parcelle » alerte Zabayo Faustin.

Contacté  à ce sujet le chef de la chefferie de Bukumu ad intérim indique qu’aucune parcelle n’a été spoliée à Munigi. Bienvenu Bitwaiki ajoute qu’il va en parler au conservateur des titres immobiliers pour éclairer la jeunesse sur ce dossier.

« Il n’y’a pas eu spoliation en territoire de Nyiragongo c’est là qu’on va construire l’abattoir et c’est à côté du bureau de la chefferie et tous ce qui devrait se faire je devrais être informé, d’ici le 15 mai, les travaux de construction vont commencer. Il n’y’a pas eu de morcellement ». annonce-t-il.

Notons qu’après construction de l’abattoir moderne , le reste de l’espace servira aussi de marché pour les mamans du village Munigi qui vendent le long de la route.

Natasha SEKERAVITI

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait