Accueil Actualités Fin du Ramadan: Pas d’activités publiques à Goma

Fin du Ramadan: Pas d’activités publiques à Goma

217
credit-photo:7sur7.Cd

La mairie de Goma interdit aux musulmans de passer les prières de ramadan dans les stades et endroits publics pour le 1 mai, une date marquant la fin du mois de Ramadhan. Cette décision de Kabeya Makosa François est contenue dans un communiqué officiel de la mairie signé depuis le 27 avril évoquant des raisons sécuritaires.  Ce même communiqué invite les musulmans à faire leurs prières plutôt dans des mosquées.

Face à cette situation, La communauté musulmane à travers sa représentation, appelle les fidèles musulmans à se soumettre à la décision de l’autorité urbaine, mais aussi à l’autorité de garantir la sécurité aux endroits autorisés pour la circonstance. Sheikh Sabiki Djafar, imam régional de Goma dit s’incliner devant la décision du maire.

« Nous ne pouvons pas nous rebeller contre l’autorité mais nous nous demandons pourquoi ? Nous demandons que le maire sécurise sa population parce qu’on ne veut pas que ça soit seulement au stade qu’il y a un danger. Les marchés ne le sont pas et on ne voit pas cette décision sur ce cas. Celui qui peut attaquer le stade peut aussi attaquer le marché. On peut même attaquer les mosquées. Le maire a plus de responsabilité de sécuriser sa population qu’interdire une célébration si grandiose. Nous nous incluons mais il y a lieu de se poser des questions. Si le maire pense que les musulmans sont en danger qu’est ce qui empêcherait que ce même danger soit le cas dans des mosquées. Qu’il nous sécurise dans nos mosquées aussi » a-t-il dit.

Les récalcitrants sont prévenus de subir la rigueur de la loi prévient le communiqué du maire policier Kabeya Makosa François.

Fiston MUHINDO

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait