Accueil Actualités Grogne au sein de l’UDPS Fédération de Goma. 

Grogne au sein de l’UDPS Fédération de Goma. 

49
Crédit-photo : congoprofond.net

Le porte-parole de l’UDPS Fédération de Goma dit qu’il a droit de s’exprimer sur la situation politique au pays et personne ne peut le lui interdire. Augustin Kapila, l’a dit ce jeudi 21 avril à votre reporter, après que Siraji Nyalamba Fédéral du Parti à Goma aie dit que la fédération comptait soumettre Kapila à la commission de discipline vu qu’il a participé dans une déclaration de membres de l’union sacrée au Nord-Kivu demandant la fin de l’état de siège.

«Notre façon de réfléchir, notre façon de penser fait de nous des hommes d’Etat. Si c’était moi à sa place, je ne tiendrai pas ces propos au media, c’est ridicule et c’est honteux. Nous connaissons tous comment l’administration fonctionne, c’est ne pas lui qui peux me suspendre, parce que c’est ne pas lui qui m’a nommé. Je ne sais pas de quoi est-ce que ce monsieur me reproche, je suis en train de faire la politique, personne ne peut m’interdire de réfléchir. Je ne suis pas la première personne à suggérer au chef de l’Etat de lever l’état de siège. D’abord, nous nous avons demandé au Président de la République de pouvoir adoucir l’état de siège pour maintenir en place l’état d’urgence sécuritaire, nous l’avons même écrit, on ne s’est pas attaqué à quelqu’un » réagit Augustin Kapila porte-parole de l’UDPS Fédération de Goma.

Mais qu’est que Siraji Nyalamna Reproche à Augustin  Kapila ? témoignage

« Le comportement qu’a affiché notre frère c’est une déclaration personnelle qui ne reflète pas l’image de la fédération. C’est la deuxième fois qu’il fait des sorties médiatiques qui n’engagent pas le parti. Nous allons le soumettre à la commission de discipline. L’UDPS parle de l’union. Mais lorsqu’un individu parle de scission, cela sort de philosophie du parti » déclare Siraji Nyalamna.

Pour rappel, dans une déclaration tenue lundi 18 avril, les communicateurs de certains partis politiques  dont l’UDPS, ACN, UREC, UNC,AFDC,UNANA et UNAFEC ont demandé au président de la République de mettre fin à l’état de siège et qu’il nomme un nouveau Gouverneur Jeune qui n’est pas du Grand-Nord.

Mungu Iko Thierry et Jérémie KIHAMBU

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait