Accueil Actualités Goma: une journée ville morte annoncée pour ce vendredi

Goma: une journée ville morte annoncée pour ce vendredi

282
Crédit photo : larepublique.net

Trois mouvements citoyens appellent la population de Goma à observer une journée ville morte ce Vendredi 15 Avril. Cette action sera suivie d’un temps de recueillement.  L’Objectif visé du consortium  « Amka Congo »,  « Mouvement national congolai » et «  Congo conscience »  est de  soutenir les soldats FARDC engagés sur  différentes lignes de front  au Nord-Kivu et l’Ituri, mais aussi s’incliner en mémoire des soldats de l’armée loyaliste qui tombent sur le champ d’honneur dans les affrontements qui opposent les FARDC face aux différents groupes armés dans les deux provinces. Jacques Sinzahera membre du collectif, rappelle que c’est aussi un signe de prouver son patriotisme, même si  l’état de siège interdit toute manifestation pendant cette période.

« Appeler à une journée ville morte, c’est une journée aussi des pleurs. A travers cette journée, c’est aussi une manière de rendre hommage à ces vaillants soldats. On appelle toute la population de venir avec des bougies et on va imprimer les photos de tous ceux-là qui sont tombés au front pour la RDC. C’est une journée aussi de deuil, quand on a deuil on ne doit pas travailler. Et aussi appeler le gouvernement congolais à réduire sensiblement le salaire des ministres et députés nationaux afin de suppléer nos forces armées.» a-t-il déclaré.

L’autorité urbaine dit interdire toutes sortes des manifestations publiques en cette période de l’état de siège malgré que ce soit pour soutenir les soldats FARDC.

 « Les manifestations publiques sont interdites. Ces mouvements citoyens, nous leur saisissions qu’aucune manifestation n’est autorisée. S’ils le font de leur propre gré, ils vont trouver la police sur leur chemin. Nous appliquons les mesures de l’Etat de siège. Les gens doivent comprendre. On a  demandé à tout celui quoi veut faire la manifestation de le faire dans une salle. Mais comme c’est public, ce n’est pas conforme à la loi. Même s’il faut soutenir les vaillants militaires qui tombent par ci, par-là, nous voulons bien. Mais organisez une conférence »

Signalons que les forces armées de la RDC font face à de multiples mouvements armés depuis plus de 25ans. Les autorités politico-militaires croient que le soutien des civils aux militaires est important pour ramener la paix et la sécurité.

Prosper HERI NGORORA

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait