Accueil Actualités Patrice Lumbumba et Désiré Kabila, victimes de leurs idéologies politiques

Patrice Lumbumba et Désiré Kabila, victimes de leurs idéologies politiques

104
Crédit-photo : sangoyacongo.com

Emery Patrice LUMUMBA et Mzee Laurent Désiré KABILA ont été victimes de leurs idées politiques dans la gestion du Congo afin que le peuple s’y retrouve en premier lieu.

Voilà le point de vue de Emmanuel RUZUZI, un des historiens de la province du Nord-Kivu ce lundi, journée commémorative de la mort de Lumumba, il y a de cela 61ans jour pour jour.

Selon lui, c’est très difficile d’établir les responsabilités dans ce double-assassinat de ces quelques leaders populaires de la RDC. Il estime cependant que pour les commémorer de la façon qu’ils méritent, il faudra organiser des forums avec des jeunes générations partout dans la République au lieu d’appeler les gens de rester chez eux à la maison en ces jours fériés.

« Nos deux héros nationaux ont été tués dans un contexte d’implantation des intérêts des impérialistes. Ils ont été victimes dans ce contexte où les gens à travers leurs intérêts égoïstes les ont trouvés comme quelque chose d’obstacles afin d’atteindre leurs propres intérêts.

Laurent Désiré KABILA a été tué le 16 Janvier alors que Lumumba c’est le 17 janvier. Ce dernier sera victime de la politique de la CIA. On le croyait être communiste. Même chose pour Laurent Désiré KABILA on va le croire de la manière parce que plusieurs communistes étaient derrière lui dans la lutte menée afin de libérer le peuple congolais », explique Emmanuel RUZUZI.

Signalons que les journées du 16 et 17 janvier ont été déclarés journées chômées mais payées partout en République Démocratique du Congo. Comme celle du 16 Janvier est tombée dimanche, elle a été célébrée le samedi 15 Janvier.

Eddy KAMPEND, le principal concerné dans le meurtre de Laurent Désiré Kabila est déjà sorti de la prison l’an dernier après avoir bénéficié de la grâce présidentielle.

Prosper Heri Ngorora

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait