Accueil Actualités Des cérémonies officielles bloquent la circulation routière au niveau de la Tribune...

Des cérémonies officielles bloquent la circulation routière au niveau de la Tribune ONC à Goma

76
Crédit phot : mediacongo.net

La circulation a été perturbée ce jeudi au centre-ville de Goma. L’axe Signers – Rond-point Instigo était fermé et encadré par la police. C’était lors de la cérémonie du lancement officiel des activités de recyclage obligatoire des conducteurs et chauffeurs des engins roulants à moteur et sans moteur sur le nouveau code de la route sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu. 

Les conducteurs des voitures privées saluent cette initiative mais s’interrogent pour quoi à Goma l’on n’avise pas d’avance que la route sera bloquée enfin de prendre des dispositions. Voici quelques-unes de leur réaction :

  • « Quand on ferme la route sans nous informer, ça nous fait du mal. On ne nous a pas avisés d’avance. Mais si on était avisé, on allait facilement comprendre où on doit passer. Une fois lorsqu’on sort de la maison pour travailler, qu’on sache où on doit passer ou pas » ;
  •  « Il n’y a pas d’avantage de fermer la route tel qu’on le voit et on ne sait même pas qu’est-ce qu’on peut dire si la route est fermée. On peut dire seulement que lorsqu’il y a des activités pareilles, il faudrait qu’on cherche des salles ou soit un espace par exemple Stade Afia ou de l’Unité pour faire leurs activités. Mais lorsqu’on ferme la route, ça nous paralyse la circulation ».

Au cours de cette cérémonie de la campagne sur le nouveau code de la route, le Lieutenant général Constant NDIMA, gouverneur militaire du Nord-Kivu a rappelé aux conducteurs que le recyclage, quoique obligatoire des conducteurs, est d’importance capitale.

« Il est vrai qu’un engin stationnaire ne saurait être à la base des accidents que s’il est mal stationné. Cette interpellation vaut son pesant d’or en ce que les accidents routiers ne sont pas une fatalité bien au contraire une résultante d’une maladresse du conducteur si pas des mauvais engins. Il faut donc un minimum de conscience. Ceci peut être évité ». 

Par rapport à l’interdiction des motards de ne pas circuler après 19 heures, le gouverneur militaire précise que cette question sera d’abord discutée en conseil de sécurité avant toute décision.

Notons que régulièrement lorsqu’il y a cérémonie publique à la tribune ONC, ils se créent des embouteillages sur la voirie urbaine. Cette cérémonie présidée par le gouverneur militaire, le lieutenant-général NDIMA KONGBA Constant a été organisée par la Commission Nationale pour la Prévention Routière en présence du maire policier.  

Justin

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait