Accueil Actualités Le Collectif des Mouvements Citoyens demandent que les auteurs des troubles du...

Le Collectif des Mouvements Citoyens demandent que les auteurs des troubles du 20 décembre à Goma soient jugés

80
Ville morte à Goma. Crédit-photo : Austère Malivika

Le Collectif des Mouvements Citoyens et Forces Vives de Goma demandent que la justice soit faite après tant d’atrocités enregistrés lors de la journée ville morte du 20 décembre 2021. Une journée qui s’est transformée en marche de colère et qui a couté la vie à certaines personnes.

La déclaration de ce collectif tombe 2 semaines après la journée ville morte organisée en ville de GOMA pour dire non à l’arrivée de la police rwandaise ici dans la ville touristique.

« Le 20 décembre dernier, nous avons décrété une journée ville morte. Nous Collectif des Mouvements Citoyens et Forces Vives, nous avions appelé la population à observer cette journée pour contester l’insécurité qui est en recrudescence dans la ville de GOMA et contester l’arrivée de la police rwandaise dans cette ville.

De ce fait, la population avait exprimé autrement son indignation. C’est-à-dire, la journée ville morte s’était transformée à des manifestations populaires. Et nous avions vu qu’il y a eu des dérapages du côté des manifestants où les manifestants ont tué un policier et les policiers qui ont tué 4 civiles notamment à NDOSHO et à MAJENGO.

C’est pourquoi, nous sommes sidérés par ce silence complice de la justice militaire qui tarde à enquêter et à retrouver les auteurs de ces crimes. Nous sommes en train d’appeler la justice à s’en occuper. C’est-à-dire : arrêter les civiles qui ont tué les policiers mais également nous sommes en train de demander aux autorités ou au gouvernement de dédommager les familles des victimes », plaide MWAMISIO NDUNGO, un des militants de la Lutte pour le Changement LUCHA.

Luciana WATSONGO    

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait