Accueil Actualités L’Union Nationale de la Presse du Congo recommande à l’Assemblée Nationale d’adopter...

L’Union Nationale de la Presse du Congo recommande à l’Assemblée Nationale d’adopter une loi pour assainir le secteur de la presse au Nord-Kivu

79
Crédit-photo : visiondemidi.net

L’Union Nationale de la Presse du Congo UNPC section du Nord-Kivu recommande à l’Assemblée Nationale de doter la RDC d’une loi actualisée en vue d’assainir son secteur. C’est l’une des grandes résolutions ressorties des Etat généraux de la presse au Nord-Kivu. Ces assises qui ont duré deux jours du lundi au mardi ici à Goma étaient une occasion pour les chevaliers de la plume venus de tous les territoires de la province de se regarder dans les yeux et évaluer leur travail au quotidien.

Hormis la recommandation ci-haut évoquée, voici quelques autres reprises dans la déclaration finale qui a sanctionné les deux jours de travaux.

« Respecter scrupuleusement le texte régissant les métiers de journalistes pour plus d’efficacité pour un avenir radieux. Bannir de la corporation les confrères et consœurs qui ne veulent pas se conformer aux normes professionnelles. Ces derniers ternissent l’image prestigieuse journalistes à travers des prestations médiocres », déplore Edgar MAHUNGU, journaliste à la RTNC.

Quel est l’état de lieux des radios au Nord-Kivu ?

Jacques VAGHENI, directeur de la RTCT et coordonnateur du Collectif des Radios et télévisions Communautaires du Nord-Kivu CORACON qui a exposé sur le thème explique :

« Il y a beaucoup des radios qui se sont installées sans penser à la viabilité de ces entreprises et du coup, cela fait que les journalistes qui sont commis à ces radios ne peuvent pas avoir des contrats de travail moins encore du salaire.

Le respect des lois est souvent bafouillé soit parce qu’il n’y a pas des systèmes de contrôle réguliers des organes de presse et c’est comme ça qu’ils deviennent des mendiants soit parce que les acteurs même au sein de la presse ne sont pas suffisamment informés des dispositions du cadre légal ou encore que c’est plutôt des intérêts mesquins. Par exemple, diffuser des contenues malsains ou encore que parfois les taxes sont très élevées par apport à la réalité même de médias ».

Quel est l’état de lieux des télévisions au Nord-Kivu ?

Tuver WUNDI, point focal de l’ONG Journaliste En Danger JED au Nord-Kivu indique que sur l’ensemble de la province, on a 16 télévisions dont 9à Goma. La plupart des télévisions ne retrouvent pas leurs parts dans l’investissement.

Il est aussi observé au Nord-Kivu une tendance à recruter des gens qui n’ont pas assez de capacité de rendre la télévision attrayante. D’où nos programmes sont presque obsolètes. On ne retrouve pas vraiment des émissions qui peuvent pousser à ce que la communauté se sente concernée par ces télévisions.

Il y a moins d’émissions pour enfants, moins des documentaires produits localement par des journalistes et caméramen y compris des producteurs locaux, déplore le journaliste Tuver WUNDI.

A l’unanimité, les journalistes du Nord-Kivu promettent mettre en application toutes les recommandations retenues. Le premier président de l’UNPC Nord-Kivu, Elongo KANDAKANDA, a été plébiscité ‘’ Vieux Sage’’ de la corporation et sera décoré à titre honorifique d’ici l’année prochaine.

Jérémie Kihambu

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait