Accueil Actualités La RDC fait encore face à un défi énergique en dépit de...

La RDC fait encore face à un défi énergique en dépit de ses ressources disponibles

182
Crédit-photo : choisir.com

« Malgré que la RDC regorge toutes les potentialités énergétiques possibles, elle reste toujours un pays où l’accès à l’énergie reste toujours faible et les réformes doivent être vite faites pour amener des solutions à ces problèmes».

Voilà le constant de Olivier NDOOLE, membre de la société civile environnementale et membre du groupe Alerte Congolaise pour l’Environnement et les Droits de l’Homme ACEDH ce mardi, à l’ouverture d’un atelier de plaidoyer de trois jours sur la politique énergétique et sur l’accès universel à l’énergie au Nord-Kivu.

Il plaide pour une vision beaucoup plus claire pour tirer profit de toutes ces opportunités qu’offre la République Démocratique du Congo en matière d’énergie.  

« Le fait qu’il n’y a pas une politique énergétique, le fait qu’il y a pas d’ambitions pour mettre à contribution le potentiel énergétique que la République Démocratique du Congo regorge, le pays reste dans un cercle vicieux. Nous avons d’une part un potentiel énergétique qui à mon sens recouvre presque toutes les formes d’énergie, notamment le soleil, l’énergie éolienne et même les autres formes d’énergie.

L’autre aspect beaucoup plus crucial, actuellement avec le président de la RDC veut faire du pays solution par rapport aux questions climatiques, donc il faut développer une politique nationale énergétique qui non seulement emboite les ambitions par rapport à cette préoccupation de devenir un pays solution par rapport aux questions climatiques mais aussi un pays où se reposent les ambitions de développer les industries ».

Olivier NDOOLE a aussi rappelé que l’énergie doit être accessible pour tout le monde selon les moyens de chacun. Aux riches, comme aux pauvres, renseigne-t-il.

Prosper Heri Ngorora

2 Commentaires

  1. Je suis très flatté par l’a qualité de l’organisation et de la production du contenu de ce media pourtant local au standard international. Je vous encourage d’alimenter de vos réseaux pour nous vos auditeurs.

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait