Accueil Actualités La Société Civile déplore le silence des autorités face au kidnapping à...

La Société Civile déplore le silence des autorités face au kidnapping à GOMA

80
Crédit photo : kcrg.org

Les deux anciens étudiants de l’Université Catholique La Sapientia avec leur chauffeur kidnappés il y a une semaine au niveau de CCLK sont déjà libres depuis ce lundi dans la soirée. Leurs photos en état de captivité ont circulé sur la toile quelques jours avant qu’ils soient abandonnés dans une brousse à KIMOKA vers Sake.

Une rançon dont le montant n’a pas été révélé a été versée pour leur libération, indique un proche de la famille. 

La société civile du Congo noyau de Goma juge coupable le silence des autorités urbaines face aux cas répétitifs de kidnapping dans la capitale du Nord-Kivu. Cette structure citoyenne, à travers son président DIVIN OMBENI hausse le ton.

« La sécurité dans la ville de Goma et ses environs reste à désirer. La grande question que je me pose : depuis qu’on a kidnappé ces gens-là de CICR et les 3 étudiants, silence Radio, silence total. Il n’y a pas des autorités qui se prononcent. Là, nous nous posons des questions de savoir pour les autorités sensées nous protéger ne parviennent pas à se prononcer face à de tels cas.

 Pourquoi le Gouvernement ne parvient pas à s’imposer aux maisons de télécommunications afin d’éliminer le kidnapping ?».

Notons que les deux étudiants, dont une fille ont été kidnappés de retour de Mubamiro où ils ont participé à une fête de défense de fin de cycle de leur ami. Ils ont été enlevés avec leur chauffeur d’une voiture taxi. Un enlèvement qui a poussé les étudiants de La Sapientia de descendre dans la rue ce lundi avant midi. Le week-end dernier, les agents de CICR kidnappés aussi au cours de ce mois sur l’axe routier Goma-Sake dans le territoire de Masisi ont été libéré sans plus de détails.

Thierry Munguiko

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait